Communiqués 2018

  

5 octobre 2018 : Fête de la science 2018 à l’Université Paris-Sud

A l’occasion de la Fête de la science, les laboratoires de l’Université Paris-Sud ouvrent leurs portes aux étudiants, personnels, scolaires et grand public les 12 et 14 octobre 2018. Une occasion de rencontrer les scientifiques sur leur lieu de travail, de participer à de nombreux ateliers et expériences et de découvrir le monde de la recherche. Biologie, chimie, informatique, ingéniérie, mathématiques, pharmacie, physique et sciences de la terre, tous ces domaines scientifiques seront présentés à travers des approches originales et ludiques dans les laboratoires et bâtiments emblématiques du campus d’Orsay de l’Université Paris-Sud.

  

5 octobre 2018 : Radiothérapie : Pour défendre l’ADN, les protéines partent en quête de l’anneau

Pour comprendre pourquoi certaines cellules cancéreuses parviennent à résister à la radiothérapie, une équipe internationale de chercheurs a recouru à la cristallographie pour « photographier » les premiers instants du ballet moléculaire permettant à ces cellules de réparer leur ADN. L’étude a mobilisé le CEA, le CNRS, le synchrotron SOLEIL, l’Université Paris Sud, Gustave Roussy, Aix-Marseille Université et l’Université Toulouse III Paul Sabatier . Elle est publiée dans Nature Structural & Molecular Biology le 5 octobre.

 

27 septembre 2018 : Hôpital Bicêtre, AP-HP : une molécule pourrait soulager les patients souffrant de diarrhée chronique atteints de neuropathie amyloide familiale

Les équipes du service hépato-gastro-entérologie adulte de l’hôpital Bicêtre, AP-HP, en collaboration avec le service neurologie adulte, l’Inserm et l’Université Paris-Sud, montrent qu’un dérivé de la stomatostatine pourrait être efficace pour traiter la diarrhée chronique dont souffre les patients atteints de neuropathie amyloïdes familiale (NAF). Cet effet secondaire concerne un quart des patients après 5 ans de suivi altérant leur qualité de vie.
Les résultats de cette étude, qui soulignent une nouvelle fois l’expertise de l’AP-HP dans la prise en charge des maladies rares, sont publiés dans la revue Plos One.

   

25 septembre 2018 : Un nouveau bâtiment pour l’Institut des sciences moléculaires d’Orsay

Le nouveau bâtiment de l’Institut des sciences moléculaires d’Orsay (Université Paris-Sud/CNRS) vient d’être inauguré mardi 25 septembre 2018 sur le campus de la Faculté des Sciences de l’Université Paris-Sud, par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Sylvie Retailleau, présidente de l’Université Paris-Sud, Antoine Petit, président-directeur général du CNRS et Gilles Bloch, président de l’Université Paris-Saclay.

 

6 septembre 2018 : Simplifier les démarches administratives des talents étrangers du Cluster Paris-Saclay

« E pluribus unum »,
De plusieurs faire un, c’est la devise de notre Guichet d’Accueil des Talents Étrangers qui consiste à proposer aux étudiants et scientifiques internationaux du plateau de Saclay dans un lieu unique une offre de service centralisée permettant l’accomplissement des principales démarches administratives préalables à l’installation en France. Le Guichet d’Accueil des Talents Étrangers rassemble sous la forme d’un guichet unique l’offre de services de la Sous-Préfecture, des Universités Paris-Saclay, Paris-Sud, des Établissements d’Enseignement Supérieur et de Recherche, de Science Accueil, de la CPAM de Paris, de la CAF de l’Essonne, du CROUS, de la RATP, de l’UT DIRECCTE, des mutuelles étudiantes, de Pôle Emploi et de Campus France en vue de faciliter les démarches d’installation des étudiants, des scientifiques et des salariés internationaux sur le territoire de Saclay en un minimum de temps et de déplacements. Chaque partie contribue à la constitution de l’offre de services dans une démarche de complémentarité de compétences, de mutualisation de moyens et de solidarité.

  

5 septembre 2018 : Régénération cérébrale : une molécule candidate identifiée, le Syndécan-1

Le cerveau adulte a une capacité de régénération très limitée. Cependant, des chercheurs ont mis au jour le rôle d’une molécule membranaire clé dans la prolifération des cellules souches dans le cerveau murin adulte : le Syndécan-1. Une collaboration du CEA, de l’Inserm et des universités Paris-Sud et Paris Diderot a démontré que la molécule Syndécan-1, présente dans la membrane des cellules souches neurales, permet leur prolifération. Le Syndécan-1 devient ainsi un possible traceur de la régénération cérébrale, ouvrant de nouvelles perspectives dans le domaine de la médecine régénérative. Ces travaux, qui font l’objet d’un dépôt de brevet en cours, ont été publiés le 14 août dans Stem Cell Reports.

  

4 septembre 2018 : Un patrimoine scientifique, naturel et culturel à l’Université Paris-Sud

Les 15 et 16 septembre 2018, l’Université Paris‐Sud se joint à l’événement européen des Journées du patrimoine pour faire découvrir la richesse de son patrimoine scientifique, naturel et culturel. Au programme : escape game, expositions d’instruments scientifiques, cabinet de curiosités, ateliers autour de la physique, découverte de livres anciens et promenades botaniques et culturelles.

   

4 septembre 2018 : Dépression des adolescents : signes précoces et variations du développement cérébral soulignent la nécessité de nouvelles approches préventives
 
Des équipes de l’AP-HP, de l’Inserm, et de l’Université Paris-Sud, ont étudié, dans le cadre d’un groupe de recherche international, les dépressions dites « subsyndromiques » chez de jeunes adolescents car elles ont un risque élevé d’évoluer vers des dépressions à l’adolescence et plus tard, à l’âge adulte.
Cette recherche démontre l'existence de déviations de la microstructure de la substance blanche des faisceaux préfrontaux qui assurent les connexions entre les régions du cerveau. L’étude menée chez près de 100 adolescents de 14 ans, scolarisés, ayant seulement quelques symptômes dépressifs sans gravité apparente, et comparés à une population contrôle de plus de 300 adolescents sans symptômes recrutés en même temps est publiée dans la revue The American Journal of Psychiatry.
Cette variation de la maturation normale a une valeur prédictive individuelle d’un diagnostic de dépression deux ans plus tard. Le repérage de ces adolescents à risque pourrait permettre d’améliorer la prévention de la dépression.

  

3 septembre 2018 : Pathologies et interactions sociales : se regrouper pour mieux lutter

Et si les comportements sociaux pouvaient influencer la progression des maladies, même non contagieuses ? C’est ce qu’ont mis en évidence des équipes françaises du CNRS , avec le soutien de l’IRD, de l’Université Paris-Sud, du CEA et de l’Université de Montpellier, ainsi que de collègues espagnols et australiens. En utilisant un modèle de cancer intestinal chez la mouche, leurs travaux montrent qu’outre l’impact négatif de l’isolement social sur la progression de la maladie, la composition du groupe dans lequel l’individu évolue joue également un rôle. Cette étude est publiée le 3 septembre 2018 dans la revue Nature Communications.

 

27 août 2018 : Prédire la réponse à l'immunothérapie grâce à l'intelligence artificielle

Une étude publiée dans The Lancet Oncology établit pour la première fois qu’une intelligence artificielle peut exploiter des images médicales pour en extraire des informations biologiques et cliniques. En concevant et en entrainant un algorithme à analyser une image de scanner, des médecins-chercheurs de Gustave Roussy, CentraleSupélec, l’Inserm, l’Université Paris-Sud et TheraPanacea (spin-off de CentraleSupélec spécialisée en intelligence artificielle pour l’oncologie-radiothérapie et la médecine de précision) ont créé une signature dite radiomique. Cette signature qui définit le niveau d’infiltration lymphocytaire d’une tumeur détermine un score prédictif de l’efficacité de l’immunothérapie chez un patient.    
À terme, le médecin pourrait donc utiliser l’imagerie pour identifier des phénomènes biologiques d’une tumeur située dans n’importe quelle partie du corps sans avoir à réaliser de biopsie.

  

17 août 2018 : De nouvelles perspectives pour l’amélioration variétale du blé et sa culture : le séquençage du génome du blé est aujourd’hui réalisé

Le Consortium international de séquençage du génome du blé (IWGSC), dans lequel l’Inra occupe une position de leader, annonce la publication de la première séquence de référence du génome du blé dans la revue Science du 17 août 2018. Des équipes françaises de l’Inra, du CEA, du CNRS et des universités de Clermont-Auvergne, d’Evry Val d’Essonne, de Paris-Sud et de Paris-Saclay, ont contribué à ce véritable exploit scientifique en raison de la taille et de la complexité de ce génome, cinq fois plus gros que le génome humain et 40 fois plus gros que celui du riz. Ce résultat permettra notamment l’identification de gènes d’intérêt agronomique, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour l’amélioration des variétés de blé et de sa culture, face aux défis planétaires à relever. C’est également une étape majeure au plan fondamental, pour comprendre le fonctionnement et l’évolution de ce génome complexe.

  

19 juillet 2018 : Une voix pour la vie ? La hauteur de notre voix est déterminée avant que nous parlions

Le pleur d'un bébé n'informe pas seulement sur son état de santé, d'insatisfaction ou de douleur. Selon une équipe scientifique internationale impliquant Florence Levréro (UJM) et Nicolas Mathevon (UJM et Institut Universitaire de France), membres de l’Équipe de Neuro-Ethologie Sensorielle (ENES) à l'Institut des Neurosciences Paris Saclay (CNRS / Université Paris-Sud), la tonalité du pleur d'un bébé âgé de 3 mois donne une idée fiable de la hauteur de sa voix à 5 ans.
Ce résultat, publié dans la revue internationale Biology Letters, souligne l'importance des premiers stades de la vie sur le développement de l'individu.

 

12 juillet 2018 : Inauguration du bâtiment de la Maison d'Initiation et de Sensibilisation aux Sciences (MISS)

La Maison d’Initiation et de Sensibilisation aux Sciences (MISS), projet de culture scientifique à l’adresse des enseignants et classes du CE2 à la 3e de toute la Région Île-de-France, est inaugurée ce jeudi 12 juillet. La Région Île-de-France, la ComUE Paris-Saclay & Diagonale Paris-Saclay, l’Université Paris-Sud et le CNRS sont les quatre partenaires de ce projet partagé sur tout le territoire francilien.

  

05 juillet 2018 : Le candidat médicament Patisiran, ARN Interférent, prometteur pour traiter et améliorer la neuropathie amyloïde familiale à transthyrétine

L’amylose héréditaire est une maladie rare évolutive, qui engage le pronostic fonctionnel et vital des adultes atteints. Elle entraîne un dysfonctionnement de plusieurs organes et une perte d’autonomie.
Les équipes du Professeur Adams de l’hôpital Bicêtre, AP-HP, de l’Inserm (UMR 1135) et de l’Université Paris-Sud, rapportent des résultats positifs de la phase III de l’essai clinique relatif au Patisiran, un candidat médicament à base d’ARN Interférent (ARNi), qui empêche l’expression des protéines anormales, dans l’amylose héréditaire.
Pour la première fois dans les essais conduits sur cette maladie, une stabilisation et une réversibilité de la maladie ont été constatées chez plus de la moitié des patients à 18 mois avec le Patisiran. Ces résultats, en plus d’apporter une possibilité de traitement pour tous les patients quelle que soit la forme de la maladie, concrétisent le potentiel de l’ARNi dans le développement de thérapies de nouvelle génération.
Ces travaux sont publiés dans la revue the New England Journal of Medicine le 5 juillet 2018.

  

26 juin 2018 : Idmit : inauguration d’une nouvelle infrastructure de recherche en biologie et santé dédiée aux maladies infectieuses humaines et à l’immunologie

Le 26 juin 2018 est inaugurée l’infrastructure Idmit, fédérant six organismes et industriels impliqués dans la recherche et le développement technologique pour lutter contre les maladies infectieuses qui affectent l’Homme. Le CEA, l’Institut Pasteur, l’Université Paris-Sud, l’Inserm, l’ANRS et la société Oncodesign dotent ainsi la recherche française d’une infrastructure réunissant les équipes et équipements de pointe au niveau mondial. Idmit aura pour but de faciliter et accélérer la concrétisation de résultats fondamentaux précliniques obtenus chez les primates non humains, pour aboutir à des voies thérapeutiques ou prophylactiques déployables en essai clinique chez l’Homme. Idmit est hébergée sur le site de Fontenay-aux-Roses (92) du centre CEA Paris-Saclay.

Dossier de presse disponible ici

 

12 juin 2018 :  « Arbres en musique » : du bois aux instruments

Venez découvrir comment les bois, tant par leur diversité que leurs propriétés, sont utilisés pour créer des instruments de musique. Les samedis 16 et 30 juin 2018, sur le campus d’Orsay de l’Université Paris-Sud, exposition, rencontre et promenades musicales sont au programme d’"Arbres en musique".

  

29 mai 2018 : Journée portes ouvertes au centre de simulation LabForSIMS de la Faculté de Médecine de l’Université Paris-Sud lundi 25 juin 2018
 
A l’occasion de son 5e anniversaire, le centre de simulation de la Faculté de Médecine de l’Université Paris-Sud, LabForSIMS, ouvre ses portes au public. De 9h30 à 18h30, lundi 25 juin 2018, les visiteurs découvriront les activités de formation et de recherche de cette plateforme innovante.
   
   
25 mai 2018 : Semaine du développement durable à l’Université Paris-Sud du 29 mai au 2 juin 2018

« La transition » est le thème principal de cette semaine du développement durable, qui se tiendra à l’Université Paris-Sud, du mardi 29 mai au samedi 2 juin 2018. De nombreux services et associations engagés dans cette thématique y participent activement. L’ensemble de l’évènement, qui se tiendra à la Maison des Paris-Sudiens (bâtiment 399, campus d’Orsay) est ouvert au public.

 

9 mai 2018 : L’Université Paris-Saclay présente les « Open TP »

Construire un réseau d’échanges entre enseignants et étudiants de physique partout dans le monde, mais aussi repenser l’enseignement de la physique expérimentale en s’inspirant des écoles de design et des fablabs pour introduire le travail en équipe et la créativité auprès de tous les étudiants, voici ce que permet le nouveau site web « Open TP » réalisé par deux enseignants-chercheurs de l’Université Paris-Sud.

  

7 mai 2018 :  La Faculté Jean Monnet de l’Université Paris-Sud fête ses 50 ans

Du 14 au 18 mai 2018, la Faculté Jean Monnet, UFR Droit Economie Gestion de l’Université Paris Sud, célèbre ses 50 ans sur le campus de Sceaux. C’est l’occasion pour les étudiants et personnels (anciens ou actuels), les partenaires et les curieux de poser un regard sur le passé pour construire l’avenir, de se pencher sur l’étendue des formations et des recherches proposées à la Faculté Jean Monnet, mais aussi de participer aux nombreuses activités culturelles et festives organisées

   

19 avril 2018 : Préserver les reins pour éviter la dialyse

Comment préserver la fonction des reins chez les personnes avec une maladie rénale chronique? Peut-on éviter ou retarder la dialyse? C'est pour répondre à ces questions et à bien d'autres que l'Inserm et l’Université Paris-Sud ont mis en place la cohorte CKD-REIN1 pilotée par Bénédicte Stengel qui livre aujourd'hui de premiers résultats. D'après l'étude de plus de 3000 patients, plusieurs priorités permettraient d’améliorer la prise en charge de la maladie rénale notamment en contrôlant mieux la pression artérielle, en augmentant les conseils diététiques ou encore en sensibilisant mieux patients et professionnels de santé sur le risque de surdosage des médicaments.
Ces résultats sont publiés dans la revue Nephrology Dialysis Transplantation

 

12 avril 2018 : Un nouveau pôle d’excellence Biologie – Pharmacie – Chimie de l’Université Paris-Sud sur le plateau de Saclay

L’Université Paris-Sud a signé un contrat de partenariat public-privé avec la société de projet Platon Saclay, menée par Bouygues Construction, pour la conception, la réalisation et l’exploitation / maintenance du futur pôle Biologie – Pharmacie – Chimie (BPC) situé sur le plateau de Saclay. Cet ensemble immobilier d’environ 85 000 m², l’un des chantiers universitaires les plus importants de France, est un projet scientifique majeur pour l’Université Paris-Sud et la future Université Paris-Saclay. La livraison est prévue en avril 2022 après 12 mois de développement d’études et 36 mois de travaux, pour un montant de conception-réalisation de 283 millions d’euros.

Dossier de presse disponible ici

 

3 avril 2018 : 16e Forum du concours « Faites de la science » à l’Université Paris-Sud

14 projets scientifiques de collèges et lycées ont été retenus pour participer au 16e forum du concours « Faites de la science », qui se tiendra le jeudi 5 avril 2018, de 9h à 16h30 à l’Université Paris-Sud. 7 classes de l’Essonne, 3 des Hauts-de-Seine, 3 des Yvelines et 1 parisienne se rendront sur le campus de la Faculté des Sciences d’Orsay pour présenter le résultat de leur travaux réalisés tout au long de l’année scolaire. 500 élèves de primaires sont également attendus dans le cadre des projets parrainés d’écoles primaires de l’Essonne.

 

19 mars 2018 : Les ambitions, les objectifs et les moyens du projet Université Paris-Saclay sont confirmés

Lundi 19 mars 2018, le gouvernement prolonge le projet IdEx Paris-Saclay qui « touche au but ». Il confirme la pertinence de la stratégie ainsi que les moyens alloués à UPSaclay pour « transformer l’essai », comme nous l’avons programmé, au plus tard dans 30 mois. L’Université Paris-Saclay poursuit donc sa trajectoire et un nouvel établissement sera créé en janvier 2020.

  

13 mars 2018 : 29e congrès MATh.en.JEANS à l’Université Paris-Sud -Ne subissez pas les maths, vivez-les !

Elèves, étudiants, enseignants et chercheurs des ateliers MATh.en.JEANS de Bourgogne, des Hauts-de-France, de Picardie et d'Ile-de-France, se réuniront du 23 au 25 mars 2018 à Orsay sur le campus de l’Université Paris-Sud. Ils y présenteront leurs résultats et les soumettront à la critique, au moyen de posters et d’animations sur leur stand du forum, ou sous forme d’exposé en amphithéâtre. Environ 400 collégiens et lycéens répartis dans 37 ateliers sont attendus pour présenter 78 sujets.

  

12 mars 2018 : Dans l’œil du médulloblastome

Des gènes, normalement exprimés uniquement dans l’œil, qui s’activent dans des tumeurs du cerveau ? Bien que surprenante, c’est pourtant l’observation faite dans certains médulloblastomes, des tumeurs pédiatriques du cervelet. Des chercheurs du CNRS, de l’Institut Curie, de l’Inserm et de l’Université Paris-Sud en collaboration avec des chercheurs du St. Jude Children's Research Hospital (Memphis, États-Unis) ont identifié leur rôle dans le processus tumoral, offrant de nouvelles cibles thérapeutiques. Ces travaux sont publiés dans le journal Cancer Cell le 12 mars 2018.

 

8 mars 2018 : L’Université Paris-Saclay inaugure son Centre de Langues Mutualisé

Le Centre de Langues Mutualisé de l’Université Paris-Saclay vient d’être inauguré ce mercredi 7 mars, en présence des responsables de CentraleSupélec, de l’Université Paris-Sud et de l’ENS Paris-Saclay -établissements à l’origine de cette initiative- et du Président de l’Université Paris-Saclay. Cette nouvelle structure optimise l’enseignement des langues, mission transversale aux établissements d’enseignement supérieur et permet de mutualiser l’offre pédagogique en langues et de mettre en commun des espaces d’enseignement. Le Centre de Langues est également un lieu de vie et d’intégration pour les étudiants étrangers et français.