Accueil des sportifs de Haut Niveau (HN)

L’accueil des sportifs de haut niveau à l’Université Paris Sud

Lors de son discours à Orsay (du 22 janvier 2008), monsieur LAPORTE, alors secrétaire d’Etat aux Sports dressait ce constat : « …Dans chaque université, il existe une politique des formations, une politique de recherche, mais peut-on véritablement parler d’une politique sportive ? Je ne crois pas, en tout cas pas encore. Je crois, pour ma part, que dans le cadre de la loi sur l’autonomie des universités, une vraie « politique sportive de haut niveau » est un moyen de faire briller un établissement universitaire sur la scène nationale et internationale… ».

Quatre ans et demi après ce discours, faisons un point sur l’avancée de ce dossier à l’UPS.

Les atouts de notre établissement :

La proximité de Paris, l’excellente accessibilité du campus depuis les lieux de compétition, la grande proximité de centres d’entraînement de haut niveau agréés et disséminés en banlieues sud et sud- ouest : Rugby à Marcoussis, Escrime, Karaté et Badminton à Châtenay-Malabry, Judo à Brétigny sur Orge, Gymnastique Rythmique à Thiais et Evry, Golf et Cyclisme à Saint Quentin, Equitation à Paris Sud sont autant d’arguments attractifs pour les sportifs de haut niveau souhaitant concilier études universitaires et pratique sportive intensive. Il faut y ajouter le nombre et la qualité des infrastructures sportives locales qui confèrent à l’université Paris Sud un contexte d’études et de vie étudiante et un environnement particulièrement attractifs. Pratiquer un sport à haut niveau et poursuivre simultanément des études dans l’enseignement supérieur est possible à Paris Sud dans d’excellentes conditions. Ceci a conduit d’ailleurs dans un passé récent de nombreux sportifs de très haut niveau ou des espoirs du sport français à choisir Paris Sud comme lieu d’études. Citons pour le meilleur d’entre eux, Brice Guyart, fleurettiste renommé, double champion olympique d’escrime, qui fut étudiant en MIAS à Orsay, Carole VERGNE (étudiante à la faculté de pharmacie) sélectionnée aux JO de Pékin, médaillée mondiale à l’épée en 2009. Récemment Alexandra Recchia championne du monde 2013 de karaté et Steeve Barry membre de l'équipe de France de rugby à 7 (étudiants à la faculté Jean Monnet), ont profité de ces aménagements d'étude.
Au total ce sont 45 étudiants sportif de haut niveau qui ont été encadrés en 2016/2017.

 

Les dispositions votées en CEVU pour l’accueil des sportifs de haut niveau :

L’université Paris Sud a mis en place avec chaque étudiant sportif de haut niveau qui le souhaite, un CONTRAT de SCOLARITE.

Pour prétendre au statut d’athlète de haut niveau les sportifs doivent figurer sur les listes, Espoirs ou Elite, du Ministère de la Jeunesse et des Sports.

Par ce contrat l’étudiant sportif de haut niveau peut trouver le lieu d’études ad hoc couplé avec des aménagements du temps lui autorisant l’accès à des entraînements pluriquotidiens et intensifs et à des périodes de compétition impliquant souvent de longues périodes d’absence.

Ce contrat détermine  les engagements réciproques et personnalisés de l’étudiant et de l’université Paris Sud.

Il est cosigné par l’étudiant, le responsable de filière et le responsable du SUAPS (service universitaire des activités physiques et sportives).

 

Dans ce contexte, l’université Paris Sud propose à l’étudiant concerné :

  • de mettre en place un dispositif de  tutorat,
  • d’accéder au régime spécial qui permet d’effectuer une ou plusieurs années d’études en 2 ans (par exemple de faire son cursus de Licence, de 4 à 6 ans),
  • de prévoir, éventuellement, des cours de rattrapage,
  • de donner des priorités dans les choix  des groupes de TD et de TP,
  • de développer « l’E-Learning » pour permettre à ces sportifs de haut niveau de suivre la progression des enseignements malgré leurs entraînements ou leurs nombreux déplacements,
  • d’organiser des sessions spéciales d’examen, si le sportif s’absente pour des entraînements ou des compétitions à l’étranger.

L’étudiant lui, s’engage à s’impliquer activement dans la réussite de son projet d’études et à promouvoir l’image de l’Université Paris Sud, notamment en la représentant dans les compétitions universitaires.

Lorsque les listes 2016/2017 seront connues : les responsables du SUAPS dans les différentes antennes, contacteront les étudiants qui se seront déclarés de haut niveau après avoir vérifié les listes ministérielles, pour leur proposer le contrat de scolarité présenté ci-dessus.