i-Lab 2017 : une aide à la création d'entreprises

Le ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a lancé, le 12 décembre 2016, la 19e édition du Concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes - volet de i-LAB. Ce concours est ouvert à tous ceux qui ont un projet innovant de création d'entreprise avec un fort contenu technologique.

La subvention destinée à financer le programme de recherche et de développement pour la finalisation du produit, procédé ou service technologique innovant, peut atteindre 450 000 euros.

Plus d'informations sur le site du ministère

Modalités d'inscription

Les projets, quel que soit leur stade d'avancement, doivent prévoir la création d'une entreprise, installée sur le territoire français et s'appuyant sur une technologie innovante.

Les candidats doivent s'inscrire en ligne en remplissant le dossier de candidature dématérialisé, exclusivement sur la plateforme opérée par Bpifrance, du lundi 12 décembre 2016 au mardi 21 février 2017 à 12 heures.

Créer son entreprise

Vous pouvez participer à la création d’une entreprise destinée à valoriser vos travaux de recherche.

Les articles L531-1 et suivants du Code de la Recherche permettent à un agent public de participer à la création d'une entreprise destinée à valoriser les travaux de recherche qu'il a réalisé dans l'exercice de ses fonctions.

Vous avez la possibilité de participer à la naissance de la société en tant qu’associé ou même dirigeant.

Il faut l’AUTORISATION de votre établissement de rattachement AVANT la création de l’entreprise et même la demande d’immatriculation de la société au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) ou la négociation du contrat de valorisation.L’établissement dont vous dépendez saisit, pour avis, la Commission de déontologie de la fonction publique de l’Etat. Les personnels de l’Université doivent prendre contact avec le S.A.I.C.

Cette autorisation est accordée pour une DUREE DE 2 ANS RENOUVELABLE 2 FOIS, soit six ans au maximum.

VOTRE STATUT A COMPTER DE LA DATE D’EFFET DE L’AUTORISATION

Vous êtes placés :
- en position de détachement dans l’entreprise
- ou mis à disposition

Vous êtes enseignant-chercheur : la position statutaire correspondant à la mise en disposition est la délégation.

 

A compter de l’autorisation, vous devez cesser IMPERATIVEMENT toute activité au titre su service public dont vous relevez. Il est possible de conserver des activités d'enseignement dans des conditions fixées par décret.

LA CONCLUSION D’UN CONTRAT , dès que la société est créée, ENTRE la société et la personne publique pour laquelle ont été réalisées les recherches, est obligatoire. Vous pouvez participer à la négociation des contrats conclus avec la personne publique mais seulement pour le compte de l’entreprise créée.

Pour soutenir votre projet, PROFITEZ DE L’INCUBATEUR D’ENTREPRISE… INCUBALLIANCE , dont l’Université Paris-Sud est l’un des membres fondateurs.

LORSQUE L’AUTORISATION TOUCHE A SA FIN , vous avez le choix :

- rester dans l’entreprise : il faut demander soit sa mise en disponibilité, soit sa radiation des cadres.

- reprendre votre activité : il faut mettre fin à la collaboration avec l’entreprise dans le délai d’un an à compter de la réintégration dans le corps d’origine. Il est toujours possible d’apporter son concours scientifique à l’entreprise ou être membre de son conseil d’administration ou de surveillance conformément aux articles L531-12 et suivants du Code de la Recherche.

N.B. : La Commission de déontologie est informée pendant la durée de l’autorisation et 3 ans après le terme de cette dernière des contrats et conventions conclus entre l’entreprise et le service public de la recherche