Les C.I.F.R.E.

Les C.I.F.R.E. - Conventions Industrielles de Formation par la Recherche - permettent à des étudiants de faire leur thèse dans le cadre d'une collaboration avec une entreprise, en bénéficiant d'un C.D.D. ou d'un C.D.I. les assimilant à des personnels cadres de cette entreprise.

I -TROIS PARTENAIRES A REUNIR

1 - UN DOCTORANT

Titulaire d’un D.E.A. récent ou d’un diplôme d’ingénieur, de commerce ou de gestion ; il doit s’inscrire à l'école doctorale de rattachement du laboratoire. Toutes les disciplines sont concernées.

Avantages : outre un financement de qualité, il obtient, s'il sait profiter de la double capacité des laboratoires universitaires et industriels, une excellente formation ouverte vers le marché du travail.

2 - UNE ENTREPRISE de droit français

Avantages : les partenariats noués autour d'une thèse permettent à l'entreprise de tisser et de renforcer des liens avec la recherche universitaire.

3 - UN LABORATOIRE appartenant à un établissement supérieur, un organisme public de recherche ou un centre technique

Avantages : le partenariat lui ouvre, s'il le souhaite, des capacités technologiques nouvelles et un partenariat de recherche facilité.

II – LA C.I.F.R.E. EN PRATIQUE

UN DOSSIER est déposé auprès de l'Association Nationale de la Recherche Technique (A.N.R.T.).

L'instruction du dossier se fait à tout moment de l'année.

♦ UN CONTRAT DE 3 ANS entre l’A.N.R.T. et l’entreprise

♦ UN CONTRAT DE TRAVAIL entre l’entreprise et le doctorant 

-         un C.D.I. ou un C.D.D. de 3 ans (articles D. 1242-3 & 6 du code du travail)

-         un salaire brut annuel supérieur ou égal à 23 484 € euros

♦ UN CONTRAT DE COLLABORATION entre l'entreprise et l'organisme de tutelle du laboratoire 

Le S.A.I.C. de l'Université est à la disposition des laboratoires pour trouver les modalités de collaboration les plus adaptées à leurs besoins.

Ledit contrat doit être signé au plus tard dans les six mois qui suivent le début de la C.I.F.R.E.