Nos diplômés présents dans le classement 2019 du magazine Challenges : "Les 100 start-up où investir"

Le magazine Challenges consacrait son numéro 603 (28 mars - 3 avril) à l'édition 2019 du classement "Les 100 start-up où investir". Nous y avons retrouvé nos diplômés avec la start-up Watiz.

Le secrétaire d'Etat chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, l'avait promis il y a un an : "on n'est plus au moment de l'éclosion, on est au moment de l'envol".

Bonne nouvelle ! L'écosystème français des start-up a passé un cap en 2018 en enregistrant un montant record pour les levées de fonds. Un afflux de liquidités, portés par de nouveaux investisseurs, qui pourrait profiter à la sélection 2019 de la revue Challenges.

"Innovantes et prometteuses", tel est le sous-titre du classement des "100 start-up où investir" par le magazine Challenges. En page 75, on retrouvait le portrait de la start-up "Watiz" et de ses start-uppers qui recherchent 1 million d'euros.

Pour réaliser cette sélection, Challenges n'avait comme contrainte que de trouver des entreprises françaises et indépendantes de moins de 4 ans, réalisant moins de 4 millions de chiffre d'affaires.

Charles Degand, co-fondateur de la plateforme de business angels Angelsquare, partenaire de la sélection Challenges, note qu'il y a "toujours plus d'argent disponible car de nouveaux investisseurs arrivent. Du coup les start-uppers sont devenus plus gourmands dès l'amorçage, ce qui rend les investisseurs plus exigeants... et peut rendre plus difficiles les tours de tables suivants". Guillaume Teboul, associé de la banque d'affaires spécialisée Cambon Partners, tempère "certes il y a un effet de mode qui amène beaucoup plus d'argent vers les start-up. Mais c'est justifié tant la digitalisation de l'économie se fait à tous les étages, dans tous les secteurs. Elle devient massive et grand public, ce qui offre beaucoup d'opportunités".


Crédit photo : revue Challenges

Watiz est nommé dans la catégorie "Big data & IA" aux côtés de 20 autres start-up.

Automatiser les tâches, dénicher l'info pertinente pour mieux concevoir, produire, vendre, satisfaire ses clients : les algorithmes affûtés basés sur des océans de données (big data) commencent à révolutionner toutes les industries. Et avec ses ingénieurs et mathématiciens de haut vol, la France est bien placée. Mais gare à l'effet de mode. "Les start-up européennes prétendant s'appuyer sur l'intelligence artificielle (IA) sont valorisées 15% au-dessus des autres, d'où la tentation de faire de l'IA-washing", note une récente étude, la société londonienne d'investissements MMC Ventures, qui estime que seules 40% d'entre elles en font vraiment. Côté secteurs, l'assurance, le droit, la santé, l'immobilier sont les premiers visés. Côté techniques, la recherche en langage naturel et la reconnaissance d'images sont à la pointe. C'est justement le cœur de business de Watiz.

Watiz, portrait d'une start-up Made in "Start in Saclay" :

"Les trois fondateurs, tous titulaires d'une thèse de chimie pour Julien Capra (à droite), astrophysique pour Rémy Villecroze (à gauche) et traitement du signal pour Marc Decombas, se sont rencontrés à Start in Saclay et ont lancé en 2016 un moteur de recherche image. Un pari tant la reconnaissance photo et vidéo est à la frontière de ce que sait faire une intelligence artificielle. Il a fallu deux ans pour développer les algorithmes pour la détection d'objets, fonctionnant par "apprentissage profond". Après quelques contrats avec l'industrie et la défense, Watiz va bientôt lancer une appli grand public qui ambitionne d'être le "shazam du vêtement". Elle nous fera savoir instantanément quel est le modèle, la marque, le prix et où l'acheter. "Il y a deux avantages à nous concentrer sur la mode" explique Julien Capra. "Tous les catalogues des marques sont pratiquement accessibles, et la demande des fashion-addicts est énorme".

Pour découvrir la liste complète des 100 start-up : https://www.challenges.fr/classements/start-up/2019/

Source : Magazine Challenges N°603 du 28 mars au 3 avril 2019 https://abo.challenges.fr/liseuse/?date=2019-03-28