Ils sont diplômés de l’Université Paris-Sud et sportifs médaillés !

A l’occasion du Festival Ciné-Droit de la Faculté Jean Monnet qui met à l’honneur le sport, l’Université Paris-Sud a souhaité retrouver ses diplômés qui sont sportifs médaillés. Issus des bancs de la Faculté de droit – économie –gestion, mais aussi de l’UFR STAPS, de la Faculté des sciences ou encore de la Faculté de Pharmacie, nombreux sont ceux dont la carrière sportive a été couronnée de lauriers ! Il faut dire qu’en matière de sport, l’Université Paris-Sud sait motiver ses étudiants ! 72 sports sont proposés par le SUAPS (Service Universitaire des Activités Physiques et Sportives) dans le cadre des loisirs mais aussi de la compétition et l’Université Paris-Sud accompagne ceux qui font le choix des parcours « sport – étude ». A vos marques, prêts ? Partez ! 


Crédit photo : L’Equipe – Photographe : Papon (avec l’aimable autorisation de Thomas Lombard)

THOMAS LOMBARD EN DIRECT POUR VOUS PARLER RUGBY

Thomas Lombard est diplômé de l’UFR STAPS où il a suivi la formation de professeur de sport. Son père lui transmet la passion du rugby, il performe dans ce sport et intègre le Stade Français de Paris et le XV de France. Aujourd’hui Thomas Lombard est consultant Canal+ où il commente de nombreux matchs de rugby. Il est membre de « la Dream team RMC Sport » où il intervient dans le Moscato Show ainsi que dans les Grandes Gueules du sport les samedis et dimanches entre 10h et 13h.

Ses titres, avec le Stade Français de Paris :

  • 1998, 2000, 2003 et 2004 Vainqueur du Championnat de France (aujourd’hui devenu Top 14)
  • 1999 Vainqueur de la Coupe de France

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Crédit photo : FFKDA - Denis Boulanger

ALEXANDRA RECCHIA ENTRE BARRE ET TATAMI

Alexandra Recchia est diplômée de la Faculté Jean Monnet où elle a obtenu un master 2 DPRT (Droits et Pratiques des Relations de Travail), depuis elle a passé le barreau et elle est aujourd’hui avocate. Mais Alexandra est surtout une fan de karaté, elle a obtenu déjà plusieurs titres et se prépare pour les Jeux Olympiques d’été 2020 qui auront lieu à Tokyo. Ses conseils : « ne pas se fixer de limites ou se dire que l’on n’est pas capable de réaliser telle ou telle chose ». Elle ajoute : « La volonté, le travail et la rigueur viennent à bout de n’importe quel défi. Mener vos projets à terme peut prendre du temps, il faut savoir être patient et faire confiance à son entourage et ses collègues. Seul on va plus vite mais à plusieurs on va plus loin ».

Ses titres, dans la catégorie « individuelle » et moins de 50 kilos :

  • 2012 et 2016, Championne du monde
  • 2013 et 2016, Championne européenne                            



Crédit photo : Anne-Cécile Rohou Jeux Paralympiques d’Athènes 2004
ANNE-CECILE ROHOU, UN RECORD EN NAGE PARALYMPIQUE TOUJOURS PAS ÉGALÉ

Anne-Cécile Rohou a eu une méningite à l’âge de 2 ans qui a nécessité plusieurs amputations. « Le handicap n’est pas une donnée d’identification. Sur mon CV, je parle de mon handicap de manière indirecte avec mes centres d’intérêts et mon engagement pour le handisport. On doit surtout croire à ses compétences et garder en tête que la diversité est une richesse ! ». La natation est une passion surtout celle d’être dans l’eau mais Anne-Cécile est une battante et elle se lance très vite dans la compétition. Aujourd’hui, « sportive retraitée », Anne-Cécile travaille chez EDF sur la protection des données personnelles dans le service du Droit Informatique et Liberté & Numérique. « Je ne peux pas nager comme cela, faire simplement des longueurs, j’ai une âme de compétitrice, c’est plus fort que moi et puis aujourd’hui j’ai une famille, je veux y consacrer du temps ».

 

Ses titres de nageuse handisport :

  • 1990, elle obtient 3 médailles d’or aux Championnats du Monde Espoirs (200 m nage libre, 50 m dos, 50 m nage libre)
  • 1991, elle est record du monde aux Championnats d’Europe (150 m 3 nages)
  • 1998, 3 médailles d’or avec un nouveau record du monde au relais 450 m en 4 nages aux Championnats du monde
  • 1999, 3 médailles d’or et encore un record du monde au 450 en nage libre) aux Championnats d'Europe
  • 2000, 1 médaille d’or (on aurait presque envie de dire « seulement ? ») aux Jeux Paralympiques mais Anne-Cécile bat un nouveau record du monde qui n’a jamais été égalé depuis avec le relais 4x50 m 4 nages) qu’elle réalise en 3’10’’37 !
  • 2003, elle repart de la Coupe d’Europe avec 4 médailles d’or (50 m dos, 50 m nage libre, 50 m papillon et 100 m nage libre)
  • Elle termine sa carrière en 2004 aux Championnats de Grande Bretagne avec 3 médailles d’or (50 m dos, 50 et 100 m nage libre)                            


Crédit photo : Loïcia Tirel
LOÏCIA TIREL, EN SELLE POUR UNE BELLE CARRIERE SPORTIVE

Loïcia TIREL est diplômée de l’UFR STAPS avec une Licence Entrainement sportif option équitation. Elle a 21 ans dont 13 ans d’équitation derrière elle. Elle découvre le sport équestre avec les poneys à 8 ans et intègre directement l’équipe de compétition. Cavalière professionnelle, désormais elle monte « Raybann du Casteras », une jument venue d'Ariège. Un de ses secrets ? La préparation physique du cavalier, souvent négligée dans le programme d’entrainement, mais pourtant toute aussi importante que celle du cheval. « Il faut d’abord travailler les défauts du cavalier lorsque celui-ci est à pied avant de les corriger avant qu’il soit en selle ».

Loïcia figure parmi le Top 10 français chez les moins de 21 ans en concours complet ; son coach est Jean Charles Caretti le directeur de l’option équitation de l’Université Paris sud. Elle est aussi une des égéries de Cavaletic une marque de prêt à porter pour cavaliers et cavalières, d’entrainement ou de compétition, qui allie technique & mode et une fabrication de textile respectueuse de l’environnement.

Ses titres en concours complet :

  • 2011, 1ère par équipe Championnat d’Europe Poneys Jaskowo Pologne
  • 2012, 1ère par équipe Championnat de France amateur team Haras de Jardy
  • 2012, 28ème Championnat d’Europe juniors, Haras de Jardy
  • 2013, 4ème Championnat de France jeunes cavaliers, Saumur
  • 2013, 20ème International de Bazoge en Pareds
  • 2013, 27ème International de Fontainebleau
  • 2014, 8ème Coupe de France des cavaliers professionnels
  • 2015, 17ème place (3ème française) Championnat d’Europe jeunes cavaliers, Strezgom Pologne
  • 2015, 5ème place au Championnat de France jeunes cavaliers, Haras du pin
  • 2018, 55ème à la Coupe des Nations

 

Crédit photo : Vincent et Caroline Moncorgé
LUCIE JARRIGE, L’HANDI-ESCALADE CONTRE LES SEULS MURS INFRANCHISSABLES : L’AUTOCENSURE

A l’âge de 15 ans, un cancer des os oblige Lucie Jarrige à être amputée d’une jambe mais elle refuse de s’autocensurer « ce n’est pas une jambe en moins qui allait m’empêcher de faire les mêmes choses que les autres ». Après avoir obtenu un Master en chimie organique ainsi qu’un magistère de physico-chimie moléculaire à la Faculté des sciences, Lucie JARRIGE a passé sa thèse à l’Institut de chimie des substances naturelles. En 2017, elle obtient une Bourse L’Oréal-UNESCO pour les femmes et la science dont elle se sert pour encourager les jeunes filles à « oser » une carrière scientifique. En 2018, elle devient ambassadrice de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées (SEEPH), qui a lieu fin novembre. Elle est aussi championne handi-escalade et prépare les prochains championnats du monde à Tokyo en 2019. Son prochain challenge est de faire en sorte que l’handi-escalade soit une discipline paralympique… Ce ne sera pas le cas en 2020 pour les Jeux Paralympiques de Tokyo mais elle espère que qu’elle pourra concourir en 2024 aux Jeux de Paris.

Ses titres de handi-escalade :

  • 2016, Championne du monde    
  • 2018, Championne du monde                    

CAROLE VERGNE, LE « CORSAIRE » DE L’ESCRIME

Carole Vergne est diplômée de la Faculté de Pharmacie. Bretonne originaire de Saint-Malo, elle pratique l’escrime au plus haut niveau. Cette « sabreuse » est surnommée « le corsaire ». Ses années à Chatenay-Malabry, lui ont offert son esprit de pharmacienne « Je suis très organisée » et plus que tout encore « travailleuse » ; sans doute le niveau d’exigence et les sacrifices d’un emploi du temps sport-études. Dans l’escrime, elle apprécie beaucoup l’aspect tactique. Il faut réussir à savoir ce que va faire l’adversaire ».    

Ses titres de sabreuse :

  • 2007, Championne du monde                            
  • 2007, Championne d'Europe en équipe                            
  • 2006, 2009, 2010 et 2011, Championne de France en individuel
  • 2009 et 2011, Championne de France par équipe            
  • 2010 et 2012, Championne du monde d'Europe des Clubs d'escrime 

EMILY THOUY, LE KARATÉ EN ÉLÉGANCE

Emily Thouy, a obtenu une Licence 3 au sein de l’UFR STAPS, aujourd’hui elle est championne de karaté et professeur de sport. En 2016, elle est championne du monde en individuel des moins de 55 kg. « Sur le podium j’ai surtout pensé à ma famille que j’ai dû mettre entre parenthèses pour pouvoir aller en équipe de France, à toutes ces heures d’entraînement passées sur les tatamis à en prendre plein la figure ». Sans oublier les études avec lesquelles il faut jongler pour pouvoir les réussir. « Sur le podium, toute la pression retombe d’un coup. On se dit : C’est bon, tu l’as fait ! ». « Après il faut se remotiver pour repartir, la machine doit se remettre en marche parce que ce n’est pas simple de devoir se refaire mal aux entraînements après avoir été au sommet. Il faut se donner les moyens et cela passe par la régularité du travail ».

Ses titres, dans la catégorie moins de 55 kilos :

  • 2012, Championne du Monde par équipe    
  • 2015, Championne d'Europe en individuel
  • 2015, Championne aux Jeux européens en individuel                    
  • 2016, Championne du Monde en individuel                   

HERVÉ MAZZON, UN CHAMPION DE VOLLEY-BALL DE RETOUR AUX STAPS

Hervé Mazzon est diplômé d’un DEUG à l’UFR STAPS. Excellent joueur de volley-ball, il est sélectionné en équipe de France où il collectionne les médailles et les prix. Spécialiste des attaques rapides, il a la réputation d’avoir été entrainé façon « commando ». Surtout Hervé Mazzon est recordman des sélections en équipe de France avec 417 sélections ! Plus tard, il devient lui-même entraineur. Il est aujourd’hui revenu à l’UFR STAPS mais en tant que professeur et il préside l’association des internationaux français de volley et beach volley.

Ses titres :

  • 1984, 1986, 1987, 1989 et 1991 Vainqueur de la Coupe de France       
  • 1984, 1987, 1988 et 1989 Champion de France                                

ALEXANDRA VILATTE, PARCOURS (18 TROUS) D’UNE GOLFEUSE HORS PAIR

Alexandra Vilatte est diplômée de la Faculté de Pharmacie. Très jeune, elle se lance dans les compétitions amateurs et remporte une pléiade de prix. Au niveau international, Alexandra cumule les performances et les places d’honneur jusqu’à devenir numéro 1 européenne en 2005. Elle devient aussi un pilier de l’équipe de France Dames, sélectionnée régulièrement pour les Championnats d’Europe par équipes et pour les Championnats du Monde. Elle aura l’honneur d’être capitaine des championnats du Monde et passera tout près de la médaille avec une 4ème  place. Diplôme de pharmacienne en poche, Alexandra choisit de tenter la carrière professionnelle sur le Ladies European Tour. En 2014 elle signe de nouveau un podium avec une troisième place en Chine et une 40ème place sur le circuit en fin de saison. En 2015 Alexandra accumule les cuts, 14 tournois, 9 cuts ; mais pas de top 10 pour une 53ème place finale. En 2016 Alexandra passe le cut de 9 de ses 14 tournois et signe 3 top 10 pour atteindre sa meilleure place sur le circuit et termine l’année à la 38ème place. Pour le moment, elle a mis sa carrière sportive de côté pour être maman.

Ses titres de golfeuse index -6 :

  • 2001, 2003, 2004, 2005, Championne de France catégorie des moins de 20 ans    
  • 2005, Numéro 1 Européen
  • 2014, 3ème place Championnat du monde                            
  • 2016, 38ème du Ladies European Tour (1ère division du circuit européen féminin)                      

BRICE GUYART, UN MATHEMATICIEN QUI NE COMPTE PLUS LES TITRES

Brice GUYART est diplômé de la Faculté des Sciences en Mathématiques, Informatique et Applications aux Sciences.  Il commence la pratique de l'escrime à l'âge de 5 ans sous l'enseignement du maître Gérard Rousseau, qui sera son maître d'armes durant 16 ans. Aujourd'hui, il est pensionnaire de l’Institut National du Sport, de l'Expertise et de la Performance (INSEP) mais aussi Chevalier de la Légion d'Honneur et Commandeur de l’Ordre National du Mérite. Il a aussi obtenu le Trophée Micheline Ostermeyer ; Brice Guyart a été récompensé pour l’exemplarité de son double parcours sportif et professionnel puisque notre champion de fleuret est aussi Directeur projets Paris 2024 et grands événements sportifs chez SNCF.

  • 2000, Médaille d'or, Coupe du Monde junior par équipe
  • 2000, Médaille d'or, Jeux olympiques par équipe  
  • 2001, Médaille d'or, Coupe du Monde par équipe   
  • 2004, Médaille d'or, Jeux olympiques en individuel
  • 2005, Médaille d’or, Championnats du monde par équipe
  • 2006, Médaille d'or, Coupe du Monde par équipe
  • 2007, Médaille d’or, Championnats du monde par équipe


Vive le sport à l’Université Paris-Sud !

Vous êtes diplômé de l’Université Paris-Sud et vous êtes aussi un sportif médaillé ? Vous n’apparaissez pas dans cet article ? Pas de panique, nous souhaitons nourrir davantage ce panorama ! Contactez-nous pour nous raconter votre parcours !


    Interview de Sabine Ferrier,
Chargée du réseau des diplômés de l’Université Paris-Sud,
Direction de l’orientation professionnelles et des relations entreprises.
 
Pour toute information sur le réseau des diplômés de l’Université Paris-Sud, vous pouvez contacter Sabine Ferrier, chargée des relations diplômés à la Direction Orientation Professionnelle et Relations Entreprises : alumni.parisudien @ u-psud.fr, 01 69 15 33 29 (Bâtiment 330 campus d’Orsay).