Handicap et études

L'Université Paris-Sud accueille environ 160 étudiants handicapés chaque année. Les missions du service Handicap et Études se déclinent en 2 missions principales...

Développer les actions à destination des étudiants handicapés

Les étudiants désirant bénéficier de mesures pour la compensation d’un problème de handicap sont invités à remplir un questionnaire pour se faire recenser auprès du service Handicap et Etudes. Aucune information d’ordre médical ou sur la nature de leur handicap ne leur est demandée.

Le service Santé Etudiante, garant de la confidentialité des renseignements donnés, prend rendez-vous individuellement avec les étudiants pour examiner leur dossier médical. A la suite de cette entrevue, le médecin remet son avis concernant les dispositions à prendre pour chacun des étudiants. Il est à noter que dans les situations de handicap les plus lourdes, ces aménagements font l’objet d’une concertation entre les services Handicap et Etudes et  Santé étudiante et les équipes enseignantes (équipe plurielle). Tout autre intervenant intérieur ou extérieur dont la présence serait utile peut être associé à la réflexion.  Ce dispositif permet d’appréhender rapidement tous les problèmes liés au handicap, dans le cadre précis d’une formation (les problèmes rencontrés en sciences avec des manipulations pratiques différents significativement de ceux qui peuvent être rencontrés dans des études de droit par exemple), et d’envisager les solutions de compensation possibles.

A l’issue de ce processus, une notification signée par le directeur de la composante et précisant les aménagements qui seront mis en place pour leur scolarité est transmise à chaque étudiant comme au service d’enseignement qui accueille l’étudiant concerné.

Les mesures mises en place sont celles préconisées dans les divers textes qui régissent nos actions (décret d’application concernant les examens pour les candidats en situation de handicap, charte université handicap…). Cela comprend des aménagements des examens et/ou du cursus de l’étudiant. Le service Handicap et Etudes se charge ensuite, en collaboration étroite avec les équipes enseignantes et avec les autres services administratifs (en particulier celui chargé de la mise en place des plannings des examens par exemple) de veiller à la mise en place concrète de ces dispositions et à leur bonne application tout au long de l’année universitaire.

Chiffres clés 2009/2010 :

Pour l’année 2009/2010 le nombre d’étudiants inscrits s’élève à 158. La plupart d’entre eux sont en licence (117 étudiants, 74%). Les autres étudiants recensés sont soit dans les autres cycles master ou doctorat soit dans les autres formations proposées, IUT, Polytech Paris Sud (école d’ingénieur), PCS0, formation continue…

Améliorer l’accessibilité de nos infrastructures

Diagnostic sur l’accessibilité des locaux

Pour répondre à la loi n°2005-102 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées l’Université a réalisé un diagnostic complet concernant nos infrastructures. Les conclusions principales de cet audit sont que la quasi-totalité de nos bâtiments doivent être réaménagés pour répondre aux critères d’accessibilité visés. Pour autant nos bâtiments d’enseignement sont accessibles pour la plupart même s’ils requièrent une mise à niveau pour satisfaire pleinement les critères d’accessibilité que l’on est en droit d’attendre d’une Université.

Création d’une salle de rééducation au bâtiment 338

La mise en place d’une salle de rééducation permet de répondre à des situations, peu nombreuses mais récurrentes, d’étudiants nécessitant des soins ou/et repos ponctuels et pour faciliter l’intervention de kinésithérapeutes sur le site d’Orsay.

Cette pièce est en cours d’aménagement et sera équipée d’une table de kiné accompagnée de toutes les facilités pour la mise en œuvre de ces soins. L’objectif est ici d’apporter le maximum de confort possible dans la mise en œuvre de ces interventions, en perturbant le moins possible les emplois du temps des étudiants handicapés qui doivent en bénéficier.

source : Rapport d'activités Maison des Etudes 2010