Au son des arbres


Le Zelkova utilisé dans la fabrication des Taipo

De quel bois mythique nait le koto, instrument à cordes sino-japonais ? Quels insectes façonnent les troncs d’Eucalyptus servant à la fabrication des didgeridoos traditionnels australiens ? Une quarantaine de personnes a trouvé réponses à ces questions lors de la visite guidée « Arbres en musique » le 15 octobre dernier à l’occasion de la « Faîtes de la science » édition 2017.

Né de l’initiative de Sophie Nadot, professeure au Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution (ESE), ce parcours à travers les collections botaniques du Jardin universitaire explore la diversité des essences d’arbres et leurs propriétés, utilisées par la facture instrumentale à travers le monde. Du violon au luth en passant par le taiko (tambour nippon), une dizaine d’instruments a été mise en valeur par le Service Environnement et Paysages et illustrée à l’aide d’extraits musicaux.

Reprise du programme en février prochain à l’occasion de l’inauguration du bâtiment du Conservatoire à Rayonnement Départemental de la Vallée de Chevreuse (au niveau du poste de garde) ! Une exposition, des concerts et un café-débat compléteront l’affiche.

Cet article est issu de la newsletter N°10 du Service Environnement et Paysages

Voir la page d'accueil du jardin botanique