Communiqués de presse de l'Université Paris-Sud en 2013

17 décembre 2013 : Créer et déplacer « à la carte » des vortex magnétiques

Un vortex se présente comme un enroulement très rapide autour d’un centre de rotation ou « tourbillon ». Dans les systèmes magnétiques, des vortex d’aimantation, ayant une zone centrale d’une dizaine de nanomètres de rayon, sont inclus dans des nanostructures et sont donc très peu mobiles. En utilisant des nanocontacts électriques d’environ 100 nm de diamètre permettant d’injecter de fortes densités de courant dans une couche magnétique, des physiciens ont découvert comment y créer des vortex et les déplacer à volonté. En jouant sur les courants dans chacun des nanocontacts, ils peuvent même « jouer au tennis » en utilisant le vortex comme balle et les nanocontacts comme raquettes… En utilisant des géométries plus complexes, ils parviennent à propager les vortex dans des chaines de nanocontacts ou à les faire passer dans des aiguillages. Le vortex, « objet » magnétique nanométrique désormais transportable, pourrait être utilisé pour sonder avec une précision inégalée les interactions présentes dans les systèmes de l’électronique de spin du futur.
Ces travaux ont été réalisés par des physiciens de l’Institut d'électronique fondamentale (CNRS/Université Paris-Sud), de l’université de Leuven (Belgique) et de l’IMEC (centre de microélectronique interuniversitaire, Belgique).

  

17 décembre 2013 : Un nouveau Laboratoire International Associé sur la piste d’un « nez électronique » pour renifler l’Hypertension Artérielle Pulmonaire

Le Professeur André Syrota, Président Directeur Général de l’Inserm, le Professeur Jacques Bittoun, Président de l’Université Paris-Sud et le Professeur Peretz Lavie, Président du Technion, signeront la convention pour la création d’un nouveau Laboratoire International Associé (LIA), le 17 décembre 2013. Il réunira, autour d’un projet de « nez électronique » artificiel l’Unité Inserm/Université Paris-Sud 999 « Hypertension artérielle pulmonaire » et celle du département d’ingénierie chimique et de la Russell Berrie Nanotechnology Institute, dirigé par le Professeur Hossam Haick. Ce dispositif devrait permettre de différencier les signatures olfactives spécifiques de certaines maladies via une analyse de l’haleine. Cette collaboration franco-israélienne focalisera ses recherches sur les patients présentant des risques de développer une Hypertension Artérielle Pulmonaire (HTAP).

  

29 novembre 2013 : Hypertension pulmonaire : le gène responsable de la maladie veino-occlusive pulmonaire identifié

Le gène responsable de la maladie veino-occlusive pulmonaire, forme particulièrement sévère d’hypertension pulmonaire, vient d’être identifié par des chercheurs des universités Paris-Sud, UPMC, Paris Descartes, de l’Inserm et de l’APHP. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Genetics, du 1er décembre 2013.

  

18 novembre 2013 : Un pas vers la chronothérapie personnalisée pour le traitement du cancer

La chronothérapie des cancers consiste à administrer les traitements à une heure optimale. En effet l’efficacité des médicaments anticancéreux peut doubler, et leur toxicité diminuer de cinq fois selon l’heure d’administration, car l’organisme est régi par des rythmes biologiques précis. Cependant, il existe d’importantes différences de rythmes biologiques entre les individus que la chronothérapie ne savait pas encore prendre en compte. Une étude internationale menée chez des souris et coordonnée par des chercheurs de l’Inserm, du CNRS et de l’Université Paris-Sud  vient d’ouvrir la voie à la personnalisation de la chronothérapie. Dans un article qui vient d’être publié dans la revue Cancer Research, les chercheurs ont montré que l’heure de tolérance optimale à l’irinotécan, médicament anticancéreux largement utilisé, varie de 8 heures selon le sexe et le patrimoine génétique des souris. Ils ont ensuite construit un modèle mathématique permettant de prévoir, pour chaque animal, l’heure optimale d’administration du médicament. Ils comptent désormais tester ce modèle pour d’autres molécules utilisées en chimiothérapie.

 

30 octobre 2013 : Paris-Saclay : 4 groupements de maîtrise d’œuvre sélectionnés pour un nouveau bâtiment Neurosciences

Le nouveau bâtiment Neurosciences de 17 112 m² est situé sur le site du CEA à Gif-sur-Yvette, sur le grand campus urbain de Paris-Saclay. Il sera dédié à la recherche sur l’organisation du système nerveux et de ses fonctions. Il regroupera à terme les équipes du CNRS et de l’Université Paris-Sud, soit 340 personnes. Ce regroupement renforcera la visibilité internationale des recherches qui y sont menées.

 

17 octobre 2013 : Jacques Bittoun devient le nouveau président de l’ANCRE

Dans le cadre de la procédure convenue d’une présidence tournante tous les deux ans parmi ses quatre membres fondateurs (CEA, CNRS, IFPEN et Conférence des Présidents d’Université - CPU), l’Alliance nationale de coordination de la recherche pour l’énergie (ANCRE) a désigné, ce jour, Jacques Bittoun, Président de l’Université Paris-Sud, au titre de la CPU, en tant que son nouveau Président. Il succède à Bernard Bigot, Administrateur général du CEA qui exerçait cette même fonction depuis octobre 2011.

    

7 octobre 2013 : Du 10 au 13 octobre, la Faculté des Sciences de l’Université Paris-Sud est en fête !

A l’occasion de la Fête de la science 2013, la Faculté des Sciences de l’Université Paris-Sud ouvre ses portes aux scolaires et au grand public, du jeudi 10 au dimanche 13 octobre. Des ondes à l’infini en passant par l’eau, les plantes d’Australie ou encore le verger de l’université, c’est sous forme de visites, de pièces de théâtre et d’expositions que tous ces thèmes seront abordés. Les chercheurs, enseignants-chercheurs et leurs équipes partageront auprès des petits et des grands leur passion et leur curiosité pour faire comprendre la recherche contemporaine, ses applications et ses enjeux pour notre société.

 

26 septembre 2013 : CURIOSITas, Festival Arts-Sciences de Paris-Saclay
    
Du samedi 5 au jeudi 10 octobre 2013, se déroulera le Festival CURIOSITas. Des concerts, des expositions d'arts numériques, des installations de bio-art ou d'art fluide, un défilé de mode interactif … sont l’aboutissement de projets communs et ambitieux menés entre des étudiants scientifiques et des artistes.
Cette année sur le thème de l’eau, le festival ouvrira ses portes avec un évènement «Nuit Blanche» à la Crypte d’Orsay et s’achèvera au sein de la «Fête de la science» de l’Université Paris-Sud. La soirée de vernissage au musée Sciences ACO et la remise des prix du festival à l’École polytechnique seront également des temps forts de la semaine.
Le Festival CURIOSITas est un évènement annuel de la Diagonale Paris Saclay. Il est porté par l'Université Paris-Sud dans la suite des Journées Arts-Sciences 2012. L’École Polytechnique, l’ENSTA ParisTech, HEC, l’Institut d'Optique Graduate School, et les associations Sciences ACO, Ile-de-Science et S[cube] sont partenaires de ce festival.

  

12 septembre 2013 : Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, inaugure trois bâtiments Digiteo Labs, dédiés aux STIC sur le plateau de Saclay
 
Saclay, le 12 septembre 2013 - Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, a inauguré aujourd’hui les nouvelles infrastructures de Digiteo, premier parc de recherche français dédié aux Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (STIC). Situés sur le plateau de Saclay, les trois bâtiments Digiteo Labs peuvent accueillir jusqu’à 1 000 personnes sur une surface de 22 000 m². Cette construction s’inscrit dans la démarche de regroupement des établissements de recherche sur le plateau de Saclay, en vue de la création de l’Université Paris-Saclay. Ils font partie de la première phase d'un programme plus vaste (Digito Labs 2) qui devrait être mis en œuvre en 2013.
le dossier de presse de l'évènement

   

10 septembre 2013 : Les îles françaises et leur biodiversité menacées par la hausse du niveau de la mer

À l’horizon 2100, le niveau de la mer devrait augmenter de 1 à 3 mètres en raison du réchauffement climatique. Ceci aura un très fort impact sur les îles, leur faune, leur flore et leurs populations. Une équipe de chercheurs du laboratoire Ecologie, systématique et évolution (CNRS/Université Paris-Sud) a étudié les conséquences pour 1269 îles françaises à travers le monde. Leur modèle montre qu’entre 5% et 12% de ces îles risquent d’être totalement submergées dans le futur. A l’échelle de la planète, ils prédisent qu’environ 300 espèces endémiques insulaires risquent fortement de disparaître, tandis que des milliers d’autres verraient leur habitat se réduire de façon dramatique. Ces travaux ont été publiés dans les revues Global Ecology and Biogeography (août 2013) et Nature Conservation (septembre 2013).

 

9 septembre 2013 : Le 13 septembre 2013, le complexe accélérateur LAL-LURE reçoit le label « Site Historique » de la Société Européenne de Physique.

Vendredi 13 septembre, de 14h30 à 15h30, à quelques heures de l’ouverture des journées européennes du Patrimoine 2013, le professeur John Dudley, Président de la Société Européenne de Physique, remettra le label "Site Historique" de la EPS (European physical society) au complexe scientifique LAL-LURE. Cette distinction met en valeur des lieux situés en Europe qui ont joué un rôle important dans le développement de la physique.

  

2 septembre 2013 : Des grenouilles qui entendent avec leur bouche

La grenouille de Gardiner des îles Seychelles, l’une des plus petites grenouilles au monde, est dépourvue d’oreille moyenne avec tympan mais peut cependant coasser et entendre ses congénères. Ce mystère vient d’être résolu par une équipe internationale de chercheurs menée par Renaud Boistel, de l’IPHEP  (CNRS/Université de Poitiers). Grâce à une étude aux rayons X, elle a démontré que ces grenouilles utilisent leur cavité buccale et des tissus mous et osseux pour transmettre les sons à l’oreille interne. Ces travaux, débutés au Centre de neuroscience Paris-Sud (CNRS/Université Paris-Sud/Université Jean-Monnet Saint-Etienne), ont été menés avec le synchrotron européen de l’ESRF à Grenoble. Les résultats sont publiés dans PNAS du 2 septembre 2013.

  

25 juillet 2013 : Les Journées Européennes du Patrimoine

Les samedi 14 et dimanche 15 septembre 2013, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, plusieurs acteurs de la communauté scientifique du Plateau de Saclay ouvrent leurs portes.
Au programme : des visites scientifiques et historiques, des ateliers inédits et ludiques sur le thème « Des détecteurs scientifiques qui prolongent nos 5 sens », une exposition photographique, ainsi que des expériences autour du patrimoine scientifique d'hier et d'aujourd'hui.
Ces journées sont organisées par le CNRS, Inria Saclay – Île-de-France, la Faculté des Sciences d’Orsay de l’Université Paris-Sud et le Synchrotron SOLEIL en partenariat avec l’association Sciences-ACO, à travers La Diagonale Paris-Saclay.

  

23 juillet 2013 : La sensation d’astringence sous les rayons UV

En dégustant une groseille pas très mûre, une tasse de thé ou un verre de vin, la sensation est la même, comme si, soudain, l’intérieur de la bouche s’asséchait : c’est l’astringence. Pour la première fois, les mécanismes d’interactions moléculaires responsables de cette sensation ont été identifiés par des chercheurs de l’Inra, de l’Université Paris-Sud et du CNRS, en collaboration avec des équipes du synchrotron SOLEIL , grâce à une méthode utilisant le rayonnement ultra-violet. Ces travaux viennent d’être publiés sur le site de la revue Angewandte Chemie.

 

25 juin 2013 : L’Université Paris-Sud et Orange créent une chaire internationale sur le droit de l’Espace et des Télécommunications

L’Université Paris-Sud et Orange ont le plaisir d’annoncer la création de la Chaire internationale sur le droit de l’Espace et des Télécommunications. Cet évènement marque une coopération renforcée entre l’entreprise et l’université afin de soutenir enseignement et recherche juridiques sur les sujets d’avenir des télécommunications. Cette chaire s’adosse au master spécialisé « Droit des activités spatiales et des télécommunications » et à l’Institut du Droit de l’Espace et des Télécommunications (IDEST), créé il y a 11 ans à l’Université Paris-Sud à la demande des professionnels des secteurs concernés.

 

17 juin 2013 : 3e Forum recrutement apprentissage

Mardi 18 juin 2013, de 9h à 16h, l’Université Paris-Sud, l’ADEZAC, et le Centre de Formation d’Apprentis UNION, associés au Syndicat Mixte Courtaboeuf Développement, reconduisent, pour la 3e année consécutive, le forum recrutement apprentissage. Treize entreprises seront réunies dans la salle des fêtes de Courtaboeuf (avenue des Indes) pour présenter aux candidats apprentis leurs offres.

 

11 juin 2013 : Des étudiants de l’IUT de Cachan initient des écoliers aux énergies renouvelables

Depuis mi-mai et jusqu’au 13 juin 2013, les étudiants de l’IUT de Cachan de l'Université Paris-Sud accueillent des élèves d'écoles primaires dans le cadre du Projet d'Animation Scientifique et Technique sur les Énergies de l’IUT de Cachan, PASTEIC. L’objectif est d’initier des écoliers et des collégiens aux enjeux des énergies renouvelables.

 

6 juin 2013 : Eco-pâturage à l’Université Paris-Sud

Dans le cadre de la politique de l'établissement en matière de développement durable, un éco-pâturage vient d’être mis en place sur le campus universitaire de Bures-Orsay-Gif par le service Environnement et Paysage de la direction du Patrimoine. Un troupeau constitué de sept chèvres des fossés est arrivé fin mai pour pâturer les espaces prairies.

 

29 mai 2013 : L’Institut Villebon – Georges Charpak accueillera sa première promotion d’étudiants en septembre 2013.

L’institut Villebon – Georges Charpak a été créé par ParisTech, l‘Université Paris Descartes, l’Université Paris-Sud, la FCS Campus Paris-Saclay et la Fondation ParisTech. Labellisé Initiative d’Excellence en Formations Innovantes  en mars 2012, soutenu par l’Initiative d’Excellence Paris-Saclay , il a vocation à devenir une structure pilote d’innovation pédagogique. La formation qui y sera dispensée, conduira à un diplôme de licence généraliste en « Sciences et Ingénierie », co-délivré par les Universités Paris Descartes et Paris-Sud, en partenariat avec ParisTech. Il accueillera 90 étudiants par an, bacheliers technologiques (STI2D, STL, STAV) ou scientifiques (S), parmi lesquels une très large majorité de boursiers (70 %) qui pourront ensuite s’engager dans des études supérieures longues avec toutes les chances de réussite.

 

27 mai 2013 : Le sillage des bateaux similaire à celui des avions supersoniques ?

Canard ou bateau, les objets se déplaçant à la surface d’un liquide créent un sillage de vagues formant un « V ». Deux enseignants-chercheurs du laboratoire Fluide, Automatique et Système Thermiques (FAST – Université Paris-Sud/UPMC/CNRS) viennent de montrer que l’angle du « V » décroit en fonction de la vitesse de déplacement, d’une façon étonnamment similaire au cône de Mach d’un avion supersonique, bien que les régimes de propagation des ondes sonores et des ondes de gravité restent très différents.

 

22 avril 2013 : 11e Forum Concours « Faites de la science » spécial  Ondes et handicap

C’est autour des thèmes « les ondes » et « le handicap » que les participants à la 11e édition du concours régional « Faites de la science » ont travaillé. Jeudi 25 avril 2013, quinze projets scientifiques de collégiens et lycéens d’Ile-de-France et dix-huit projets parrainés d’écoles primaires de l’Essonne seront présentés au cours du forum « Faites de la science » qui se tiendra sur le campus d’Orsay de l’Université Paris-Sud.

 

15 avril 2013 : Inauguration du LAB.FOR.S.I.M.S

La Faculté de Médecine Paris-Sud inaugure le jeudi 25 avril 2013 à 18h son nouveau LABoratoire de FORmation par la Simulation et l’Image en Médecine et Santé, le LAB.FOR.S.I.M.S.

 

03 avril 2013 : La Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Sud inaugure sa collection de minéralogie

La Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Sud inaugure le jeudi 4 avril 2013 à partir de 19h00, sa collection de minéralogie qui rassemble des pierres précieuses rares et originales, ainsi que de nombreux objets et informations rendant cette exposition novatrice, éducative et interactive pour le visiteur.

 

03 avril 2013 : L’Université Paris-Sud accueille le 24ème congrès national de MATh.en.JEANS

Du 05 au 07 avril, l’Université Paris-Sud va accueillir, conjointement avec l’École polytechnique, plus de 600 collégiens et lycéens qui viennent présenter les résultats de leurs recherches MATh.en.JEANS. Les élèves et leurs enseignants auront ainsi l’occasion d’échanger avec des chercheurs et assisteront chaque jour à une conférence donnée par un scientifique reconnu, comme par exemple Wendelin Werner, lauréat de la médaille Fields en 2006 qui interviendra le vendredi 5 avril à 17h.

 

04 mars 2013 : Invitation au lancement de Constances, plus grand projet de cohorte épidémiologique en population en France

Constances est une cohorte épidémiologique « généraliste » constituée d’un échantillon représentatif de 200 000 adultes âgés de 18 à 69 ans. Organisée par le Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations (CESP - Inserm/Université Paris-Sud/Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) en partenariat avec la CNAMTS et la Cnav, ce projet a pour objectif de constituer une base de données nationale ouverte à la communauté des chercheurs en santé publique.

 

22 février 2013 : Syndrome de Lynch : la biologie structurale en soutien de l’aide au diagnostic

Des chercheurs du CEA, du CNRS et de l’Université Paris-Sud présentent le premier modèle de l’architecture de la protéine MLH1, l’une des protéines impliquées principalement dans le syndrome de Lynch, une prédisposition génétique au cancer colorectal. Cette « image » à l’échelle atomique de MLH1 permettra de mieux comprendre les processus génétiques à l'origine de la maladie. Ce résultat constitue le départ d’un projet clinique d’aide au diagnostic, avec l’hôpital de la Timone (Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille) et l’Institut Curie (en région parisienne), pour cibler les traitements en fonction des nombreuses variantes de cette anomalie.
Ces travaux sont publiés dans Nature Structural & Molecular Biology le 24 février (en ligne).

 

20 février 2013 : La meilleure mesure du refroidissement de l’Univers

Des astronomes viennent de tester une nouvelle fois la théorie du Big Bang en mesurant la température de l’Univers quand il avait la moitié de son âge actuel.

 

15 février 2013 : Madame la Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche accueillie par l'IHÉS et l'Université Paris-Sud le 20 février 2013

Le 20 février 2013, l’Institut des Hautes Études Scientifiques (IHÉS) et l’Université Paris-Sud sont heureux d’accueillir à Bures-sur-Yvette Madame Geneviève FIORASO, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, qui vient saluer les grands prix internationaux reçus en 2012 par un professeur de l’IHÉS et une professeure de l’Université Paris-Sud.

 

13 février 2013 : L’efficacité de certains vaccins contre le cancer dépend de leur mode d’administration.

L’efficacité thérapeutique de certains vaccins anti-cancer dépend de leur voie d’administration : c’est ce que des chercheurs de l’équipe d’Eric Tartour du Paris-Centre de recherche Cardiovasculaire (Université Paris Descartes, Inserm U970 PARCC, AP-HP), en collaboration avec des chercheurs du CNRS1, viennent de démontrer dans un article à paraitre le 13 février 2013 dans Science Translational Medicine. Pour les cancers dits muqueux, du poumon ou de la sphère ORL, l’administration du vaccin doit se faire directement via les muqueuses pour être efficace (administration intranasale par exemple).Le même vaccin administré par les voies conventionnelles d'immunisation, c’est-à-dire intramusculaire ou sous cutanée, est inefficace. Dans ce travail, les chercheurs ont également identifié une voie majeure de fonctionnement du vaccin contre ces tumeurs. Ces résultats auront un impact majeur dans la confection et l’efficacité des vaccins anti-cancer ciblant les tumeurs muqueuses.

 

30 janvier 2013 : Les hormones androgènes pourraient permettre de traiter la sclérose en plaque

La testostérone et ses dérivés pourraient constituer un traitement efficace contre les maladies de la myéline telles que la sclérose en plaques. C’est ce que montrent les travaux réalisés par des chercheurs du Laboratoire d'imagerie et de neurosciences cognitives (CNRS/Université de Strasbourg), en collaboration notamment avec l’unité « Neuroprotection et neurorégénération : molécules neuroactives de petite taille » (Inserm/Université Paris-Sud). La myéline compose les gaines qui protègent les fibres nerveuses et permettent d’augmenter la vitesse de l’influx nerveux. Un déficit dans la production de la myéline ou bien sa destruction conduit à de graves maladies pour lesquelles il n’existe actuellement aucun traitement curatif. Les chercheurs viennent de montrer, chez des souris dont les fibres nerveuses du cerveau ont été démyélinisées, que la testostérone et une molécule analogue de synthèse induisent la régénération des oligodendrocytes, les cellules responsables de la myélinisation et stimulent la remyélinisation. Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue Brain.

29 janvier 2013 : Un nanodispositif pour des mémoires numériques

Non volatiles, les mémoires ferromagnétiques sont promises à un bel avenir dans le stockage des informations pour les applications mobiles et le multimédia. Des obstacles techniques ont retardé la révolution qu’elles promettent depuis plusieurs années. Deux équipes de l’Institut d’électronique fondamentale (Université Paris-Sud/CNRS), en collaboration avec le Laboratoire de génie électrique de Paris (CNRS/SUPELEC/UPMC/Université Paris-Sud) notamment, viennent de mettre au point des nanodispositifs intégrés qui permettraient d’accroître les capacités de stockage des mémoires numériques, tout en diminuant leur consommation d’énergie. Ces travaux viennent d’être publiés dans la revue Nature Communications.