La faculté de médecine fête ses 30 ans

Du lundi 11 au vendredi 15 octobre 2010, la Faculté de Médecine de l’Université Paris-Sud 11 fête ses 30 ans et organise pour l’occasion des manifestations culturelles et conférences autour de thèmes liés à l'actualité médicale. Plus jeune faculté de médecine de la région parisienne, elle propose une offre importante de formation, de recherche et de soins notamment à travers le Centre hospitalier universitaire dont elle fait partie. La Faculté de Médecine de l’Université Paris-Sud 11 poursuit également son développement avec des projets de création d’un département de formations paramédicales et d’une plate-forme de simulation pédagogique.


Pour fêter ses 30 ans, la Faculté de médecine de l’Université Paris-Sud 11 organise une semaine de rencontres et de débats autours des thèmes tels que : les grands progrès de la reproduction humaine, la santé publique, l'enseignement de l'éthique, la cancérologie et les transplantations. Chaque jour, du 11 au 15 octobre, de 18h à 20h, se déroulera une conférence/débat à laquelle est convié le grand public. Une exposition de photos, des pièces de théâtre, une après-midi «portes ouvertes» et des mini-conférences sont également au programme de cet évènement (programme détaillé).

La Faculté de Médecine de l’Université Paris-Sud 11 a ouvert ses portes le 15 octobre 1980 après avoir été créée par décret en 1968. Sa construction s’est déroulée au cours de l’année 1980 dans l’enceinte hospitalière de Bicêtre. Cette composante de l’Université Paris-Sud 11 est donc la plus jeune des facultés de médecine parisiennes.

Grâce à une convention avec l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris pour former un Centre Hospitalier et Universitaire (CHU), la Faculté de Médecine offre un potentiel de soins et d’enseignements qui bénéficie d’un environnement scientifique important avec la présence de laboratoires INSERM et CNRS, et de différents centres hospitaliers, qui composent ce CHU (Bicêtre, Antoine Béclère, Paul Brousse) ou avec lesquels elle est liée par convention1. Quatre instituts fédératifs de recherche2 sont également rattachés à la faculté de médecine de l’Université Paris-Sud 11 ce qui en fait l’un des plus importants pôles de recherche médicale en France. Enfin, la mise en place de partenariats avec des universités d’une vingtaine de pays illustre sa politique de développement tournée vers l’international.

Pour faire face au déploiement de la recherche et de l’enseignement, une extension des bâtiments sur le site du Kremlin-Bicêtre est prévue. La Faculté de Médecine de l’Université Paris-Sud 11 a aussi pour projet la création d’un département de formations paramédicales ainsi que d’une plate-forme de simulation pédagogique. Actuellement, elle participe activement à la création de l’école universitaire de sages-femmes qui ouvrira ses portes en septembre 2011 et qui deviendra ainsi la 10e composante de l’Université Paris-Sud 11.

 
La Faculté de médecine aujourd'hui c’est :
4 600 étudiants en formation initiale et continue
289 personnels enseignants
91 personnels administratifs et techniques
13 millions d’euros de budget annuel pour 2009
13 175 m² de locaux dédiés à l’enseignement et à la recherche
92 équipes de recherche
4 Instituts Fédératifs de Recherche
3 grands hôpitaux qui constituent le CHU avec la Faculté
7 sites hospitaliers de la région sud de Paris sous convention
6 Masters et 3 écoles doctorales
84 diplômes d’université

 

1) La faculté de Médecine de l’Université Paris-Sud 11 est liée par convention aux établissements hospitaliers suivants : l’Institut Gustave Roussy à Villejuif, le Centre Hospitalier Sud Francilien à Evry-Corbeil, le Centre Hospitalier Général de Longjumeau, le Service Hospitalier Fréderic Joliot à Orsay, le Centre Chirurgical Marie Lannelongue au Plessis-Robinson, l'Hôpital militaire Percy à Clamart et la Fondation Vallée à Gentilly.

2) Les Instituts fédératifs de recherche (IFR) sont des fédérations d'unités regroupant des structures relevant du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du CNRS et d'autres organismes (CEA, INSERM, INRA) en vue de la mise en commun de tout ou partie de leurs moyens. Ils ne concernent que les sciences de la vie et de la santé. Constitués pour 4 ans, ils sont sélectionnés selon des critères stricts en termes d'objectifs scientifiques et stratégiques, de synergie et de complémentarité, d'animation scientifique.

 

Contact presse : Cécile Pérol - 01 69 15 41 99 / 06 58 24 68 44 - cecile.perol@u-psud.fr