La prise en charge des maladies du foie à travers un projet d’Institut Hospitalo-Universitaire

 

Dans le cadre de l’appel à projet du grand emprunt sur les Instituts hospitalo-universitaire (IHU), l’Université Paris-Sud 11 notamment à travers sa Faculté de Médecine soutient le projet d’un centre d’excellence clinique, de recherche et de formation, de niveau international, autour de la prise en charge des maladies du foie de l’adulte et de l’enfant. L’objectif de cet IHU est de stimuler, une approche transversale entre chercheurs et cliniciens afin de mieux comprendre les maladies du foie et d’accélérer le passage de la recherche au traitement. Basé essentiellement sur le site de l’hôpital Paul Brousse (Villejuif), ce projet réunit également des équipes médicochirurgicales d’hépatologie de l’hôpital Antoine Béclère (Clamart) et de l’hôpital Bicêtre (Le Kremlin-Bicêtre).

Le projet d’un IHU Foie, mené par l’Université Paris-Sud 11, l’hôpital Paul Brousse, l’hôpital Antoine Béclère et l’hôpital Bicêtre s’inscrit dans un contexte clinique et de recherche académique d’excellence. Sur le plan clinique, l’IHU Foie regroupe le premier centre français de transplantation hépatique adulte (avec plus de 2600 transplantations réalisées), le premier centre français de transplantation hépatique pédiatrique (avec plus de 1000 transplantations réalisées) et le premier centre de chirurgie hépatique et de prise en charge des cancers du foie. Ce projet associe également les équipes de maladies infectieuses, d’addictologie, de santé publique, d’imagerie et les laboratoires de virologie, d’anatomie pathologique et biochimie de l’hôpital Paul Brousse. Cette expertise clinique reconnue au niveau national et international s’intégrera dans un environnement de recherche de haut niveau autour des maladies du foie et des cellules souches.

Au plan recherche, L’IHU sera constitué dans un premier temps de huit équipes de recherche mixtes Inserm/Université Paris-Sud 111, dont six présentes sur le site de l’hôpital Paul Brousse, une sur le site de l’hôpital Béclère et une sur le campus d’Orsay de l’Université Paris-Sud 11. Les thématiques de recherche de ces unités sont centrées autour des maladies du foie, de la production et manipulation des cellules souches et des mécanismes de carcinogenèse2 hépatique. Le programme scientifique de ce projet d’IHU se décline en 5 thématiques :
- Développer des thérapies cellulaires hépatiques pour le traitement de l’insuffisance hépatique et des maladies métaboliques du foie. L’objectif est la mise au point de supports hépatiques bioartificiels.
- Développer la transplantation hépatique, notamment en optimisant les techniques chirurgicales, la prévention et le traitement de la récidive de la maladie initiale sur le greffon.
- Développer des thérapies pour les hépatites B et C chez des patients difficiles à traiter (cirrhotiques, en attente de transplantation, coinfectés par le VIH,…)  à travers une recherche virologique fondamentale.
- Améliorer la compréhension des mécanismes de l’inflammation hépatique chronique secondaire liés à l’alcoolisme chronique, au syndrome métabolique (obésité, hyperlipidémie), aux hépatites virales et qui aboutissent au développement de la fibrose, de la cirrhose et de tumeurs hépatiques malignes. L’objectif est de mettre en place des stratégies de prévention et de thérapies ciblées.
- Développer des stratégies innovantes de traitement des tumeurs du foie avec de nouvelles approches chirurgicales visant notamment à prévenir l’insuffisance hépatique postopératoire.

L’association de cet environnement clinique et de recherche avec l’offre de formation reconnue de l’Université Paris-Sud 11 offre à cet IHU des capacités d’attractivité nationale et internationale pour la formation universitaire des médecins, chirurgiens et chercheurs intéressés dans la thématique des maladies du foie. Complètement inséré au sein de l’Université Paris-Sud 11, l’IHU Foie pourra s’appuyer sur des plateformes d’excellence telles que la plateforme cellules souches, le service d’expérimentation animale et de transgénèse de Villejuif et sera associé notamment à Saclay Nano-Innov ainsi qu’au département des sciences du vivant de Synchrotron Soleil. La responsabilité du registre européen de transplantation hépatique3 et du registre des métastases hépatiques du cancer colorectal illustre également les collaborations internationales développées au cœur de ce projet.

La création de cet institut hospitalo-universitaire devrait permettre une avancée sans précédent dans la prise en charge des maladies du foie.

 

1) UMR-S 785 : Pathogénèse et Traitement de l’Hépatite fulminante et du Cancer du foie, UMR-S 972: Les cellules souches de leur niche à leurs applications thérapeutiques, UMR-S 935 et plateforme Cellules souches : Modèles de cellules souches malignes et thérapeutiques, UMR-S 1004: Réponse cellulaire au Microenvironnement et Cancer, UMR-S 776: Rythmes biologiques et Cancers, UMR-S 1014: Régulation de la survie cellulaire et des allogreffes, UMR-S 996 ( Equipe 3) : Inflammation et recrutement cellulaire dans l’obésité et les maladies alcooliques du foie, UMR-S 757: Signalisation calcique dans les maladies du Foie
2) Formation d’une cellule cancéreuse par mutations successives.
3) Base de données européenne officielle qui a pour objectifs d’enregistrer toutes les transplantations du foie réalisées en Europe, de créer des liens entre les centres de greffe du foie européens et de stimuler la recherche scientifique et les publications basées sur l'expérience européenne.

 

Contact presse : Cécile Pérol - 01 69 15 41 99 / 06 58 24 68 44 - cecile.perol @ u-psud.fr