100 ans de la supraconductivité

La supraconductivité est un des rares exemples où la physique quantique s’applique à grande échelle. Repoussant les limites de la physique théorique, elle a ouvert la voie à un vaste champ de recherche, qui met en jeu la physique des solides et s’étend même bien au delà, de la nanophysique aux gaz atomiques ultra-froids.

La compréhension et la maîtrise de ses principes ont débouché sur de nombreuses applications. L’IRM, qui a révolutionné le diagnostic médical et la compréhension du cerveau, repose sur la maîtrise de ce phénomène. Les transports, les télécommunications, l’électronique, l’informatique, la géophysique, ou encore l’archéologie peuvent également exploiter ses propriétés. En outre, sans supraconducteurs, les très grands instruments de recherche tels que le LHC aujourd’hui ou Iter demain ne pourraient voir le jour.

Aujourd’hui, la plupart des applications de la supraconductivité supposent de descendre à des températures proches du zéro absolu. La découverte, depuis les années 1980, des supraconducteurs à haute température critique (haut-Tc), qui nécessitent un moindre refroidissement, change la donne et ouvre de nouveaux champs d’applications, certaines d’entre elles commencent d’ailleurs à sortir des laboratoires. Comprendre les propriétés et les mécanismes de fonctionnement de ces matériaux qui déjouent toute attente est un enjeu majeur des recherches actuelles. Et si la supraconductivité à température ambiante reste pour l’instant un rêve de chercheur, les supraconducteurs n’ont pas fini de bousculer la physique théorique.

 

Laboratoires de recherche

Au sein de l’Université Paris-Sud 11, 10 laboratoires, parmi les 110 unités de recherche, travaillent en lien avec la supraconductivité :

Laboratoire de physique des solides-LPS (CNRS / Univ. Paris-Sud 11)

Institut d'électronique fondamentale-IEF (CNRS / Univ. Paris-Sud 11)

Centre de Spectrométrie Nucléaire et de Spectrométrie de Masse-CSNSM (CNRS / Univ. Paris-Sud 11)

Institut de Physique Nucléaire-IPN  Plateforme Supratech (CNRS / Univ. Paris-Sud 11)

Laboratoire de l'Accélérateur Linéaire-LAL Plateforme Supratech (CNRS / Univ. Paris-Sud 11)

Institut d'astrophysique spatiale-IAS (CNRS / Univ. Paris-Sud 11)

Laboratoire de Physique Théorique et Modèles Statistiques-LPTMS (CNRS / Univ. Paris-Sud 11)

Institut de Chimie Moléculaire et des Matériaux d'Orsay-ICMMO (CNRS / Univ. Paris-Sud 11)

Département de mathématiques d'Orsay (CNRS / Univ. Paris-Sud 11)

Imagerie par Résonance Magnétique Médicale et Multi-Modalités-IR4M (CNRS / Univ.Paris-Sud
11)

Laboratoire de Génie Electrique de Paris-LGEP (CNRS / SUPELEC / Univ. Paris-Sud 11 / UPMC)