Neuf laboratoires d'excellence pour Paris-Sud 11

Neuf projets de « laboratoires d’excellence » dans lesquels est impliquée l’Université Paris-Sud 11 ont été retenus par le jury international pour être financés dans le cadre des investissements d’avenir. L’objectif de ces investissements est de renforcer l’excellence scientifique des laboratoires sélectionnés et leur compétitivité à l’international, ainsi que de développer des projets de formation innovants pour les masters et doctorats.

Par ses équipes de recherche l’Université Paris-Sud 11 est impliquée avec la Fondation de coopération scientifique du Campus Paris-Saclay dans 7 projets de laboratoires d’excellence.

- Nano-Saclay, Nano-Lab multidisciplinaire de Paris-Saclay, a pour objectif d’explorer les potentialités des nanosciences et nanotechnologies pour définir de nouvelles générations de composants utilisant les propriétés quantiques de la matière, de développer de nouvelles générations de nanomédicaments et de dispositifs d’imagerie pour la santé et d’impliquer les nanomatériaux dans les nouvelles énergies. Claude Chappert, Directeur de l’Institut d'électronique fondamentale (Université Paris-Sud 11/CNRS) est porteur du projet.

- PALM, Physique : atome, lumière matière, est un projet de physique fondamentale et appliquée qui s’inscrit dans les domaine du traitement de l’information et de la communication, de la compréhension des réactions et processus de biologie, du climat et de l’énergie et dans l’exploitation de phénomènes ultra rapides pour la génération de nouvelles sources lumineuses. Ce projet est porté par Marc Mezard du Laboratoire de physique théorique et modèles statistiques (Université Paris-Sud 11/CNRS).

- P2IO, Physique des 2 infinis et des origines, permettra une recherche interdisciplinaire sur les questions de physique expérimentale et théorique des origines de l’Univers aux conditions de l’apparition de la vie, avec l’objectif de développer des instruments de recherche et des applications dans les domaines de la médecine et de l’énergie nucléaires. Guy Wormser, directeur du Laboratoire de l’accélérateur linéaire (Université Paris-Sud 11/CNRS), est le porteur de ce projet.

- LERMIT, Laboratoire de recherche sur le médicament et l’innovation thérapeutique, rassemble des biologistes, médecins, chimistes et physico-chimistes avec pour objectif de concevoir et réaliser de nouveaux médicaments. Ce projet est porté par Rodolphe Fischmeister, Directeur du laboratoire Signalisation et physiopathologie cardiaque (Université Paris-Sud 11/Inserm).

- LaSIPS, Laboratoire système et ingénierie de Paris Saclay, porte sur l’ingénierie des matériaux qui s’inscrivent dans les secteurs du développement durable, de l’énergie et de la santé. Philippe Bompard, chercheur au laboratoire de Mécanique des sols, structures et matériaux (Ecole Centrale Paris/CNRS) est le porteur de ce projet.

- SPS, Sciences des plantes de Saclay, vise à étendre les connaissances fondamentales de la biologie des plantes afin d’adapter les systèmes de culture à des environnements variables et de développer des utilisations de la biomasse végétale. Ce projet est porté par Loïc Lepiniec, Directeur de recherche à l’Inra au laboratoire de Biologie des semences à l’Institut Jean-Pierre Bourgin.

- L-IPSL, LabEx Institut Pierre Simon Laplace : Comprendre le climat et anticiper les changements futurs, devrait permettre à la France de jouer un rôle décisif à l’international dans les prévisions des effets du changement climatique. Ce projet est porté par Hervé Le Treut, Directeur de l’Institut Pierre Simon Laplace.

 

En plus de ces projets, l’Université Paris-Sud 11 est impliquée dans les laboratoires d’excellence PATRIMA et VRI.

- PATRIMA, Patrimoines matériels : savoirs, patrimonialisation, transmission, réunit des laboratoires impliqués dans l’analyse, la conservation et la restauration d’œuvre d’art. L’univesité de Cergy-Pontoise est le porteur du projet.

- Projet VRI, Initiative pour la création d’un Institut de recherche vaccinale, est le projet d’un centre et réseau de recherche dédiés au développement de vaccins efficaces contre le VIH et l’hépatite C, l’Université Paris-Est Creteil Val de Marne portant le projet.