Visite de François Fillon (1er juin 2007)

Vendredi 1er juin, le premier ministre François Fillon a choisi l’Université Paris-Sud 11 pour présenter les grandes lignes de la réforme universitaire qu’il veut engager avant l’été. Le projet de loi pourrait être présenté au Parlement durant la session extraordinaire de juillet. La ministre de l'Enseignement supérieur Valérie Pécresse, l'accompagnait dans son déplacement.

 

Arrivée de F. Fillon
 

Guidés par la présidente, François Fillon et Valérie Pécresse rejoignent le hall de l’IAS où les attendent personnalités et enseignants-chercheurs de l’Université.

 

 

La Directrice de l’IAS, Fabienne Casoli présente l’Institut d’Astrophysique Spatiale. Nabila Aghanim, directrice adjointe, commente ensuite un poster illustrant la mission PLANCK.
La visite se poursuit dans la station d’étalonnage des instruments spatiaux. Dans un environnement de propreté contrôlée, elle comporte un ensemble de simulateurs spatiaux destinés à l'étalonnage des instruments, et des moyens de tests d'environnement spatiaux, dernier test avant l’installation sur le satellite ou la sonde.

 

 

Mais que regardent-ils avec leurs lunettes rouges ? Le soleil en STEREO !
Cette image en 3D du Soleil a été prise grâce à l’ensemble d’instruments SECCHI, mis au point à l’IAS, pour équiper les deux satellites de la mission STEREO (Solar TErrestrial RElations Observatory).

 

 

Arrivée au Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire (LAL) pour les discours. Anita Bersellini présente Wendelin Werner, lauréat de la médaille Fields 2006, à François Fillon et Valérie Pécresse, en présence de Guy Wormser, directeur du Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire.
Passage obligé : la signature du livre d’or du Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire.

 

 

Après avoir attentivement écouté Anita Bersellini, François Fillon présente les grandes lignes de la réforme de l’université que son gouvernement souhaite engager. Les deux allocutions se déroulent sur fond de drapeaux tricolore et européen, une touche de décoration apportée in situ par Matignon.

 

Crédit photos : M. Lecompt