L'actu en 2006

UniverSud Paris : en marche vers une grande université

19 Décembre 2007

Le PRES UniverSud Paris a été labellisé le mardi 19 décembre à 17h30 au Ministère délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, par François GOULARD, Ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche.

L'objectif à long terme de ce PRES, de nature académique, est la construction d’une grande université à visibilité internationale renforcée. Ses membres fondateurs sont les universités Paris-Sud 11, Versailles Saint-Quentin en Yvelines, et l’ENS Cachan. Les grandes écoles les plus réputées du territoire sud francilien ont demandé à être associées à UniverSud Paris.

UniverSud Paris représente environ 50 000 étudiants, 160 laboratoires de recherche dont 130 associés à des organismes de recherche, notamment CNRS, INSERM, INRA, INRIA et CEA.

Une quinzaine de grands champs thématiques de recherche identifiés.Depuis deux ans, a été entreprise une démarche de structuration des équipes de recherche des établissements fondateurs et de leurs partenaires (autres établissements d’enseignement supérieur, organismes et institutions de recherche), notamment le Génopôle d’Evry et les grandes infrastructures comme SOLEIL ou NeuroSpin. Cette démarche a permis d’identifier une quinzaine de pôles autour de thématiques scientifiques abordées de façon multidisciplinaire pour lesquelles le travail en commun apporte une réelle valeur ajoutée.
De plus, la structuration des équipes conduit à renouveler dans les thématiques concernées l’offre de formation initiale et continue.

Une structuration en EPCSLa convention constitutive d’UniverSud Paris a été votée par les conseils d’administration des trois établissements fondateurs à une très large majorité. Cette convention précise les compétences déléguées au PRES, les thématiques concernées et choisit le statut d’Etablissement Public de Coopération Scientifique (EPCS) pour UniverSud Paris.
Le projet de l’établissement UniverSud Paris et le projet de statuts ont été déposés, respectivement en octobre 2006 et le 15 décembre dernier, auprès de la Direction Générale de l’Enseignement Supérieur.

 

7èmes prix de la valorisation de la recherche

6 Décembre 2006

La cérémonie de remise des 7èmes Prix de la valorisation de la recherche de l’Université Paris-Sud 11 s'est déroulée le mercredi 6 décembre 2006 à 16h30 à l’UFR Jean Monnet de Droit-Economie-Gestion, à Sceaux.
Quatre prix d’un montant de 6 000 € chacun ont été décernés par l’université et par les Conseils Généraux de l'Essonne, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne.

Prix du Conseil Général du Val de Marne : Pierre PERNOT, Thésard et Moniteur de la Faculté de médecine du Kremlin Bicêtre

Prix du Conseil Général de l'essonne : Martine CAROFF de l'Institut de Biochimie et de Biophysique Moléculaire et Cellulaire (IBBMC)
Titre du projet : Production d'endotoxines bactériennes : Expertise en détection, détoxification et chimie et façon

Prix du Conseil Général des Hauts de Seine : Patrick COUVREUR du Laboratoire de Physico-chimie, Pharmacotechnie et biopharmacie
Titre du projet : la Squalénisation d'analogues nucléosidiques permet de concevoir des nanomédicaments plus efficaces pour le traitement du cancer et des infections virales

Prix de l'Université : Raymond HERREN du laboratoire de Chimie Physique
Titre du projet : Générateur de lampes flashs

 

L’Université Paris-Sud 11 a inauguré une coupole d’observations astronomiques unique dans un établissement supérieur d’Ile-de-France

11 Octobre 2006

La coupole d'observations astronomiques de l'Université Paris-Sud 11, a été inaugurée par la Présidente de l'Université Paris-Sud 11, Anita BERSELLINI et le Doyen de l‘UFR de Sciences, Philippe MASSON, le Mercredi 11 octobre à 16 h00 à l’UFR des Sciences d'Orsay.

Cet appareillage, unique dans un établissement d'enseignement supérieur d'Ile-de- France, permettra d'offrir aux étudiants un outil pédagogique performant.

Les observations sont effectuées sous l'égide de l'association ALCOR (Astronomie et Lumières du Campus d’ORsay). Elle a pour vocation l’éducation et la diffusion populaire de l'astronomie auprès des étudiants. Elle a été créée en 2003 et regroupe des étudiants venus de différents horizons et propose un certain nombre d’activités : conférences, observation, imagerie …

La coupole contient un téléscope de 355 mm équipée d'une caméra CCD de haute résolution, appareil photo numérique dont les caractéristiques sont particulièrement adaptées à la prise de vue d'objets astronomiques (poses de 1/10 de seconde à plusieurs minutes) et permettant des observations de bonne qualité et donc l'initiation des étudiants aux techniques observationnelles en astronomie.

 

Médaille Fields 2006 : Wendelin WERNER

22 Aout 2006

Wendelin Werner
Wendelin WERNER, mathématicien français, professeur au laboratoire de mathématiques de la faculté des Sciences d’Orsay de l'université Paris-Sud 11/CNRS, membre de l'équipe "probabilités, statistiques" vient d’être distingué pour ses travaux sur les probabilités, lors du Congrès International de Mathématiques qui vient de se dérouler à Madrid, en Espagne du 22 au 30 août 2006.

Wendelin Werner est né en 1968 en Allemagne et a acquis la nationalité française en 1977. Il est ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (1987-1991). Après avoir été chargé de recherches au CNRS (1991-1997), il est nommé Professeur à l’Université Paris-Sud 11 en 1997 et effectue depuis ses recherches au Laboratoire de Mathématiques d’Orsay. Il a été élevé à la classe exceptionnelle des professeurs en 2005.

Spécialiste des probabilités, Wendelin Werner a été invité dans les colloques les plus prestigieux du monde entier et a obtenu de nombreux prix internationaux comme, par exemple, le Prix de la Société Européenne de Mathématiques (2000), le Prix Fermat (2003), le Loeve Prize (2005) ou le Polya Prize (2006). C’est un probabiliste, spécialiste de l'étude fine des processus, mais ses travaux sont aussi un modèle d'interaction entre probabilités, analyse mathématique, et physique théorique. Les travaux récompensés portent notamment sur l'équation de Loewner stochastique et sur la géométrie du mouvement Brownien en dimension 2. En particulier, ses travaux vraiment spectaculaires en collaboration avec Gregory Lawler et Oded Schramm ont permis de calculer de nombreux exposants ou dimensions liés à des processus aléatoires, et confirmer les prédictions qui avaient été faites par des physiciens à partir de modèles de théorie conforme des champs.

Le Laboratoire de Mathématiques de l’Université Paris-Sud 11 (Unité Mixte de Recherche 8628 avec le CNRS) où Wendelin Werner effectue ses travaux est actuellement l’un des tout meilleurs laboratoires de recherche en mathématiques du monde. Il faut noter en particulier que sur les quatre dernières attributions de la Médaille Fields (1994, 1998, 2002 et 2006), trois des lauréats sont des mathématiciens issus de ce laboratoire : Jean-Christophe Yoccoz (1994), Laurent Lafforgue (2002) et Wendelin Werner (2006). Enfin, c'est la première fois qu'une médaille Fields est attribuée à un probabiliste.