Un expert international de la biodiversité

Paul Leadley, directeur du laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution (ESE) de l’Université Paris-Sud vient d’être nommé représentant de la communauté scientifique française au sein du groupe d’experts international sur la biodiversité et les écosystèmes (IPBES).

Vingt ans après le Sommet de la Terre de Rio et le lancement de la Convention sur la diversité biologique (CDB), 94 pays se sont engagés pour préserver la biodiversité et les écosystèmes.  À l’image du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), l’IPBES (Plate-forme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) a pour but de fédérer l'expertise à l'échelle internationale sur les enjeux de la biodiversité, de synthétiser et traduire les informations scientifiques à destination des décideurs, et de créer un dialogue entre sciences et politiques à propos de ces enjeux.


Session plénière de l'IPBES, Bonn, Janvier 2013

Initiée en 2010 sous l’égide des Nations Unies, L’IPBES a été formellement créée en avril 2012. Sa première session plénière s’est tenue du 21 au 26 janvier dernier à Bonn en Allemagne.  A cette occasion, le groupe d'expert multidisciplinaires (GEM) constitué de 25 scientifiques issus des cinq grandes zones géographiques (Afrique, Asie, Europe de l'Est, Amérique latine et Caraïbes, Europe occidentale) a été désigné. Paul Leadley, directeur du laboratoire ESE et spécialiste de l’impact des changements climatiques sur les écosystèmes et la biodiversité en est l’un des membres.