See this page in english

Politique internationale

L’Université Paris-Sud entretient une longue tradition d’ouverture à l’international, avec les universités ou les centres de recherche étrangers, à travers ses laboratoires et ses formations. Près de 85 pays, incluant tous les pays de l’Union Européenne élargie, les pays d’Amérique du Nord, l’Australie, de nombreux pays d’Amérique latine, du pourtour méditerranéen, d’Asie et d’Afrique sub-saharienne sont en relation avec l’Université.

L’INTERNATIONAL À PARIS-SUD, C’EST…

  • 5 000 étudiants de nationalité étrangère, en provenance de 144 pays
  • 315 échanges ERASMUS
  • 150 doctorants en cotutelles actuellement accueillis dans nos laboratoires

L’UNIVERSITÉ PARIS-SUD PROPOSE

  • plusieurs masters en langue anglaise
  • des masters avec doubles diplômes
  • et 1 master Erasmus Mundus en coordination

L’Université Paris-Sud promeut fortement la mobilité de ces étudiants en 3ème année de licence ou master (en mobilité d’étude ou stage) dans le cadre de programmes tels qu’ERASMUS+ (Europe), MICEFA (Etats-Unis), BCI (Québec), TASSEP (Etats-Unis et Canada) ou à travers des accords bilatéraux signés avec de nombreuses universités de tous les continents et elle offre des aides financières ciblées. Elle soutient également les thèses en cotutelles. Elle encourage la création d’enseignements longs ou courts (ex : écoles d’été) en langue anglaise, de toutes disciplines et de tous niveaux.

Grâce à son inclusion dans la communauté d’universités et d’établissements, la ComUE Paris-Saclay, elle fait bénéficier à ces usagers d’un environnement de formation et de recherche unique. L’Université Paris-Sud améliore la compétitivité de ses étudiants, de son personnel et contribue ainsi à l’attractivité de l’Espace Européen de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche à l’étranger.

UNE MOBILITÉ ÉTUDIANTE DYNAMIQUE

L’Université Paris-Sud propose plusieurs axes prioritaires pour la mobilité étudiante : développer la mobilité de TOUS nos étudiants à l’étranger ; multiplier les échanges au-delà des destinations européennes et nord-américaines classiques (Chine, Brésil...) ; accroître les mobilités de stage en laboratoire ou en entreprise ; développer des formations en langue anglaise pour accueillir des étudiants qui sont intéressés par les méthodes françaises, sans pour autant maîtriser la langue française.

La mobilité est le noyau de l’action internationale et prend ainsi des formes plus intégrées : masters en langue anglaise, masters en doubles diplômes,
masters Erasmus Mundus, consortium d’universités françaises de l’Université de Science et de Technologie de Hanoï (USTH), etc. Ces différentes modalités de formations internationales reposent sur la mobilité étudiante doublée généralement d’une mobilité enseignante.

L’Université Paris-Sud accompagne la mobilité étudiante encadrée à l’international, à travers sa Direction des Relations Internationales et les services des relations internationales dans chaque composante. Livret d’accueil, cours de Français Langue Etrangère, journées de découverte, associations d’étudiants, événements et tutorats sont à la disposition des étudiants étrangers pour bien démarrer leurs études à l’Université Paris-Sud. De plus, l’Université leur propose une aide pour trouver un logement en résidence universitaire, et leur fournit soutien et conseil dans leurs démarches administratives d’installation.

DES RELATIONS INTERNATIONALES EN RÉSEAU

L’Université Paris-Sud soutient la mise en place d’échanges structurés de doctorants avec des pays partenaires : thèses en cotutelle, sites d’accueil
‘‘Marie Curie‘‘ et organisation d’écoles d’été européenne. Pour accroître sa visibilité internationale et améliorer l’accueil des étudiants et chercheurs étrangers, elle encourage les actions innovantes : création de cursus conjoints, mobilité des personnels enseignants, administratifs ou techniques, ouverture de formations à l’étranger…

L’Université Paris-Sud développe aussi de forts partenariats avec les principales universités mondiales favorisant les échanges et collaborations scientifiques. Elle appartient aujourd’hui à différents réseaux, l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) qui regroupe les universités francophones, l’Association des Universités Européennes (EUA) ; elle fait aussi partie du groupe très restreint de la Ligue des Universités Européennes de Recherche (LERU), créée en 2002, où siègent les plus prestigieuses universités européennes de recherche. De plus en plus, l’action internationale se développe en interaction avec ses partenaires que sont les universités, les grandes écoles et les établissements de recherche de l’Université Paris-Saclay.