See this page in english

Politique internationale

 

Le mot du vice-Président en charge des relations internationales

Jean-Pierre Faugère, Vice-Président des Relations Internationales

 

La dimension internationale de l’Université Paris-Sud est ancienne et forte. Depuis longtemps, ses professeurs et ses chercheurs ont développé des relations de coopération dans le monde entier, avec les pays développés (Europe, Amérique du Nord, Japon…) comme avec les pays émergents et en développement (Vietnam, Chine, Afrique du Nord et Afrique subsaharienne...). Aujourd’hui, sa place de premier rang en matière de recherche lui donne naturellement une stature et une attractivité remarquables. Mais elle garde le souci de contribuer au développement des capacités en recherche et en formation dans les pays du Sud.

Des relations internationales en réseau

L’Université Paris-Sud appartient aujourd’hui à différents réseaux, l’qui regroupe les universités francophones, l’, les universités européennes ; elle fait aussi partie du groupe très restreint de la (Ligue des Universités Européennes de Recherche).

L’université soutient les initiatives multiples et variées de ses composantes : les cinq facultés (, , , , ), les trois Instituts Universitaires de Technologies (Sceaux, , ) et l’école d’ingénieurs (Polytech).

De plus en plus, l’action internationale se développe en interaction avec ses partenaires que sont les universités, les grandes écoles et les établissements de recherche de la future université .

Dynamiser la recherche et l’enseignement grâce aux échanges internationaux

La qualité de la recherche repose pour une grande part sur la coopération scientifique internationale avec des partenaires étrangers de premier rang et le recrutement de chercheurs étrangers de haut niveau qui apportent à la recherche non seulement leurs compétences, mais aussi un autre regard, d’autres méthodes. 

Parallèlement, la mobilité sortante de nos étudiants est partie intégrante de la formation : la mobilité permet l’amélioration des capacités linguistiques, la connaissance d’autres modes de pensée et, plus fondamentalement, l’apprentissage de soft skills par le contact avec d’autres environnements : ouverture d’esprit, capacités d’adaptation, communication.

La mobilité entrante d’étudiants étrangers de haut niveau a, elle aussi, des effets positifs sur l’enseignement en dynamisant les formations. 

De nouvelles mobilités 

L’université a identifié quatre axes prioritaires pour la mobilité étudiante : développer la mobilité de tous nos étudiants à l’étranger, y compris ceux qui ne sont pas traditionnellement mobiles ; multiplier les échanges au-delà des destinations européennes et nord-américaines classiques (Chine, Brésil...) ; accroître les mobilités de stage en laboratoire ou en entreprise ; développer des formations en langue anglaise pour accueillir des étudiants qui sont intéressés par les méthodes françaises, sans pour autant maîtriser la langue française.

L’Université Paris-Sud s’est impliquée dans de multiples dispositifs pour favoriser ces mobilités. Ce sont les programmes Erasmus* avec les pays européens mais qui doit s’élargir aux autres pays à partir de 2014, MICEFA*, TASSEP*, CREPUQ* pour l’Amérique du Nord, CSC pour la Chine et CSF pour le Brésil. Ce sont aussi des bourses de mobilité sortante et de mobilité entrante.

Des formations internationales

La mobilité est le noyau de l’action internationale mais celle-ci prend des formes aussi plus intégrées : , masters en doubles diplômes, masters , consortium d’universités françaises de l’Université de Science et de Technologie de Hanoï (USTH), etc. Ces différentes modalités de formations internationales reposent sur la mobilité étudiante doublée généralement d’une mobilité enseignante.

Renforcer le savoir, le savoir-faire et le savoir-être de nos étudiants par la mobilité internationale. Diffuser les méthodes d’apprentissage et de recherche de la tradition universitaire française, tout en les enrichissant grâce aux coopérations scientifiques. Internationaliser notre université. Telles sont nos ambitions.

Jean-Pierre Faugère, Vice-Président des Relations Internationales

 

 

Charte Erasmus+ 2014 - 2020 : L'Université Paris-Sud est titulaire de la Charte Erasmus+. Nous y explicitons notre stratégie en matière de coopération européenne.