Parcours radiophysique médicale

La physique médicale couvre toutes les applications de la physique en médecine que ce soit à des fi ns diagnostiques ou thérapeutiques. Cette branche de la physique, par la variété de ses thématiques, permet des débouchés à la fois cliniques, industriels et dans le milieu de la recherche. Dans le domaine clinique, le radiophysicien ou physicien médical, est responsable de la qualité et de la sécurité des traitements impliquant des rayonnements ionisants. Sa présence est obligatoire dans les services de radiothérapie externe et de curiethérapie pendant toute la durée de  l’application des traitements aux patients. En imagerie, le physicien joue un rôle majeur dans l’optimisation des procédures.

Pré-requis

Sont admis dans le parcours les étudiants ayant obtenu un M1 Physique Parcours Physique Fondamentale ou Physique et Applications option physique médicale. Les étudiants ayant une formation d’ingénieur avec une option biologie/Santé ou un M1 de physique d’une autre université, peuvent, moyennant une mise à niveau en Radiophysique médicale et Radiobiologie, intégrer directement le M2.

Objectifs pédagogiques

La formation a pour objectif de donner aux étudiants les bases solides sous-jacentes à la thématique de la radiophysique médicale. Outre les modules généralistes sur les interactions  rayonnements-matière, la simulation Monte-Carlo et la radioprotection, 3 modules sont dédiés aux bases physiques des applications diagnostiques et thérapeutiques. Des travaux pratiques et des visites sont intégrés à la formation pour faciliter la compréhension des bases théoriques.

Débouchés

Le principal débouché des étudiants du parcours « Radiophysique médicale » est le DQPRM (Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale) qui les conduit au métier de  physicien médical. A l’heure actuelle, sept Masters français dont celui de l’Université Paris-Saclay permettent d’accéder au concours d’entrée de cette formation (arrêté du 1er juillet 2013). Quelques étudiants de cette spécialité poursuivent par ailleurs par une thèse. D’autres s’orientent vers l’industrie biomédicale. La diversité des débouchés (en recherche et professionnels) est en accord avec le caractère indifférencié revendiqué par le parcours.

Lieux d'enseignements

Université Paris-Sud, Faculté de Médecine du Kremlin-Bicêtre
CEA-INSTN de Saclay
Université Paris Sud, Faculté des Sciences, Orsay

Contacts

Secrétariat
Nathalie HOURI, sec-master-phy-med.medecine @ u-psud.fr

Responsables
• Charlotte Robert, CH.ROBERT @ gustaveroussy.fr
• Amélie Roué, amelie.roue @ cea.fr
• Alejandro Mazal, alejandro.mazal @ curie.fr