Parcours physique des plasmas et de la fusion

Les enseignements couvrent tous les aspects des plasmas, dont le comportement spécifique est dû à une forte ionisation. Les plasmas sont multiformes, omniprésents dans l’univers ou créés artificiellement sur Terre, souvent dans des conditions extrêmes. Ils peuvent être froids ou chauds, dilués ou denses, voire dégénérés. La communauté de recherche associée se structure traditionnellement en quatre catégories : plasmas naturels, plasmas froids de procédés, plasmas de fusion magnétique et plasmas créés par interaction laser-plasma. Ils sont au centre de nombreuses applications : matériaux et environnement, satellites, rentrée atmosphérique, accélération d’électrons et d’ions, sources de rayonnement X brèves et énergie, en particulier dans le cadre de la fusion thermonucléaire magnétique ou inertielle. Le défi énergétique associé à cette dernière application prend forme par la construction de très grandes installations sur le territoire national, à savoir l’ITER à Cadarache et le LMJ à Bordeaux.

Pré-requis

Physique générale, Niveau M1

Objectifs pédagogiques

L’objectif est de former des scientifiques et des ingénieurs de très haut niveau, aptes à s’investir dans des programmes de recherche sur les plasmas, qu’ils soient naturels ou bien artificiels, froids ou chauds, dilués ou denses. L’enseignement couvre la physique des plasmas naturels, des plasmas de procédés, des plasmas thermonucléaires et de l’interaction laser-plasma.

Débouchés

La majorité des étudiants du parcours sont appelés à s’engager dans des études doctorales, aussi bien expérimentales que théoriques, dans les laboratoires des Universités, des Grandes Écoles, des grands organismes (CNRS, CEA, CNES, etc.) ou des entreprises (départements R&D). Les financements de thèse sont nombreux (Contrats doctoraux des écoles doctorales, BDI du CNRS, CFR-CTCR-CTCI du CEA, CIFRE, etc.). Suivant le schéma académique actuel, après un doctorat et un séjour post-doctoral, les diplômés peuvent candidater à un poste de Maître de conférences des Universités, de Chargé de Recherches CNRS, ou d’ingénieur-chercheur du CEA et d’autres grands organismes. Hors milieu académique, les débouchés R&D sont également variés (EADS, Alcatel, Air Liquide, EDF, etc.)

Lieux d'enseignements

École Polytechnique
Université Paris-Sud
Université Pierre et Marie-Curie

Contacts

Responsables
• Catherine Krafft, catherine.krafft @ u-psud.fr
• Jean-Marcel Rax, jean-marcel.rax @ polytechnique.edu
• Christophe Laux, christophe.laux @ ecp.fr
• Guy Bonnaud, guy.bonnaud @ cea.fr