Master mathématiques et applications - Université Paris-Saclay

Objectifs pédagogiques

La large palette des parcours de la mention permet d’envisager des débouchés du master dans des secteurs très variés de l’économie : banque, assurance, construction automobile, aéronautique, etc. Il est également prévu qu’une partie substantielle de diplômés (environ 1/3) poursuive une thèse, soit en laboratoire, soit en entreprise.

La présence au sein du master, du parcours Jacques Hadamard en M1 constitue un outil visible pour favoriser l’émergence de vocations et favoriser l’accès dans les meilleures conditions à la préparation d’une thèse dans le domaine des mathématiques et de leurs applications.

Schéma de la mention

Détails des parcours pour lesquels l'Université Paris-Sud est impliquée :

Contenu des enseignements

Voir le détail des cours et des UE en M1, et en M2

Compétences et perspectives

Parcours : Analyse, Arithmétique, Géométrie et Algèbre Appliquée

Les débouchés attendus sont la recherche en filière académique ou privée en mathématique fondamentale, le domaine des mathématiques appliquées à la théorie du contrôle, à la cryptographie et à la sécurité informatique, orientation possible vers des sujets en combinatoire, informatique théorique et les métiers d'ingénieurs dans le domaine de mathématiques appliquées à l'informatique  (cryptologie, robotique).

Parcours : Agrégation

La préparation à l'agrégation vise à mettre les étudiants dans les meilleures conditions pour passer le concours. L'obtention du concours débouche sur un poste dans l'enseignement secondaire ou en classes préparatoires aux grandes écoles. Certains étudiants poursuivent en M2 recherche puis en doctorat pour s'orienter vers l'enseignement supérieur.

 

Parcours : Mathématiques de l’Aléatoire

Les débouchés attendus sont la poursuite en thèse en mathématique, mathématique appliquée, interface des mathématiques dans un laboratoire en milieu académique ou en entreprise. Les étudiants peuvent également s’insérer dans le monde économique dans les différents secteurs suivant : assurances, banques, laboratoires pharmaceutiques, grandes entreprises (climat, énergie, transport), industries (aéronautique, communication, signal,...)

Parcours : Data Sciences

Il existe actuellement un large déficit d’ingénieurs de très « haut-niveau » en datasciences.

Les compétences dans le domaine de l’apprentissage statistique et du traitement de données massives (Big Data) que vont acquérir les étudiants suivant ce parcours sont recherchées aussi bien dans des start-up (dont beaucoup ont des projets basées sur l’extraction de connaissance, les méthodes de recommandation, de ciblage) que dans des grandes entreprises (tous les domaines d’activité sont impactés). Ces nouveaux métiers de « datascientists » sont multiformes, ils vont de la mise en place de nouvelles générations de systèmes d’informations décisionnels aux développements d’applications complètement nouvelles (autour du e-commerce, de la recommandation, du minage de réseaux sociaux, etc..).

Le besoin de doctorants est également important dans ce domaine d’innovations de rupture. Les propositions de thèses sont nombreuses dans la recherche publique (Université, CNRS, INRIA, CEA, CNES, INRA, INSERM, LETI, etc.) et dans les grands laboratoires de recherche dans l'industrie (Aérospatiale, Alcatel, Sagem, General Electric, Matra, Philips, Siemens, Thales, EDF, etc.).

Parcours : Analyse, Modélisation et Simulation

Les débouchés attendus sont l'industrie et les organismes de recherche qui ont besoin de scientifiques de haut niveau, ingénieurs ou chercheurs, capables de développer des théories mathématiques, de prendre en charge des projets de modélisation de phénomènes physiques, de maîtriser les aspects mathématiques des modèles et d'assurer la résolution des problèmes dans un cadre industriel ou dans une perspective de recherche.  Le partenariat avec de grands organismes de recherche comme le CEA, l’IFPEN, l’ONERA, INRIA  mais aussi avec l'ensemble du monde industriel, permet aux étudiants de trouver un emploi adapté à leur formation et d'apprécier la variété des domaines applicatifs. Le parcours AMS est donc conçu pour former à la fois : des chercheurs et  des enseignants-chercheurs en mathématiques fondamentales et appliquées (équations aux dérivées partielles, analyse numérique, calcul scientifique) pour les étudiants de  la finalité « Analyse, EDP »,des ingénieurs maîtrisant tous les aspects du calcul scientifique (modélisation mathématique de problèmes issus de la physique, sélection des méthodes numériques appropriées à leur résolution, mise en œuvre de ces méthodes sur ordinateur) pour les étudiants de la finalité « Simulation,  Calcul ».

Parcours : Optimisation

Il s’agit d’une formation qui prépare les étudiants à la recherche académique, à celle industrielle, et au travail d'ingénieur mathématicien. Du côté du monde professionnel, l’optimisation est très recherchée par les entreprises comme le témoigne par exemple l’implication d’EDF dans le PGMO, mais la plupart des grands groupes français nécessitent des compétences de ce type.

La particularité des étudiants issus de ce master sera la préparation mathématique et la capacité d’analyser des situations nouvelles et encore à modéliser.

Du côté du monde académique, l’objectif est celui d’absorber une bonne partie des étudiants désirant entamer une thèse dans les laboratoires de Paris-Saclay, mais également d’irriguer les laboratoires parisiens et de province, où l’enseignement de l’optimisation n’est pas aussi développé.

Parcours : Mathématiques, Vision et Apprentissage

Les débouchés des lauréats du MVA se trouvent principalement dans la recherche appliquée au sein de grands organismes (CNRS, CEA, CNES, INRIA, INRA, INSERM, ...) ou dans des centres de R&D de grandes entreprises (SAFRAN, General Electric, Technicolor, Saint-Gobain, SAGEM, Dassault Systèmes, Xerox, ...). Une grande majorité poursuit en thèse en laboratoire industriel ou académique sur des thèmes de recherche transverses, en prise avec le réel. Depuis quelques années, les PME et startups innovantes dans le monde numérique, en France et à l'étranger, recherchent tout aussi activement les profils issus de cette formation.

Parcours : Mathématiques Financières

Les débouchés naturels se trouvent dans le domaine de l’industrie financière: banques, compagnies d’assurance et hedge fund.  Les développements très importants des marchés d’énergie et de matière première ouvrent également des débouchés dans les entreprises de ces secteurs. Enfin, les cabinets de conseil offrent de nombreux emplois dans leurs équipes d’analyse des risques. Dans la configuration actuelle, une quinzaine d’étudiants s’orientent vers une thèse de mathématiques appliquées dans l’un des domaines du master : analyse stochastique, probabilités numériques, statistique.

Parcours : Mathématiques du Vivant

Le parcours ouvre à la fois à des débouchés académiques et industriels. La formation a pour objectif de placer les étudiants dans les meilleures conditions possibles pour préparer un doctorat à l’interface entre mathématiques et sciences du vivant. Ces thèses peuvent s’effectuer dans des laboratoires publiques, parapubliques ou privés et se poursuivre par une carrière académique (enseignement supérieur, CNRS, INRA, INSERM, CEA, IRSTEA, etc), institutionnelle (sécurité sanitaire, épidémio-vigilance, services de santé) ou industrielle (industrie biopharmaceutique, de la santé ou agro-alimentaire). La formation vise aussi une insertion professionnelle à l’issue du M2, notamment avec le profil de biostatisticien / ingénieur-statisticien pour lequel la demande est très forte (CRO, SSII, PME innovantes en biotechs, grands groupes pharmaceutiques et agroalimentaires, etc).  Enfin, la qualité de la formation en mathématiques appliquées et statistiques en grande dimension permet aux étudiants d’accéder à des métiers de mathématiciens appliqués non liés aux sciences du vivant, notamment en lien avec les données massives (internet, business analytics, etc), l’optimisation de la production (gestion des ressources, tarification, etc), l’e-marketing, la modélisation pour la conception de produits, etc.

Parcours : Sciences, Technologies et Sociétés

Les principaux secteurs professionnels concernés sont :

  • les domaines de l'enseignement, de la formation et de la recherche en histoire, droit, sociologie ou didactique des sciences et des techniques, les administrations publiques, privées, les entreprises notamment via la poursuite d'études en doctorat;
  • le domaine de l'administration, de la gestion et de l'évaluation de la recherche et de l'expertise dans des établissements publics ou privés, des associations et des ONG ;
  • les métiers de la communication scientifique dans les grands organismes de recherche et dans les industries, et de l'animation et la médiation scientifique dans les CCSTI, musées scientifiques, évènementiels, l'édition scientifique et numérique;
  • l'enseignement dans le secondaire et le supérieur des sciences, des technologies, de l'histoire et des sciences sociales;
  • les agences publiques, les collectivités territoriales ou les organisations internationales, dans des postes d'élaboration, de management et d'évaluation des politiques publiques liées aux sciences et aux technologies;
  • les métiers de la valorisation de la recherche, du conseil juridique et de la gestion des brevets, du droit de la propriété intellectuelle;
  • les métiers de l'animation dans le numérique, l'accompagnement de l'innovation de services.

Il vise également à apporter une formation complémentaire à de futurs professionnels ou à des professionnels déjà en poste poursuivant des études en vue d'une reconversion thématique ou pour acquérir un atout supplémentaire dans l'exercice de leur profession.

Contact

Pascal Massart - pascal.massart@math.u-psud.fr

Site web de la formation : http://www.universite-paris-saclay.fr/fr/formation/master/mathematiques-et-applications

Inscription et candidature

La première démarche pour préparer son inscription à l'un des masters de l'Université Paris-Saclay consiste à candidater en ligne. Vous pourrez ensuite choisir votre établissement et le parcours que vous souhaitez suivre.