Parcours Biodiversité et fonctionnement des écosystèmes - Ingénierie écologique

L’augmentation de la température et du CO2 atmosphérique, la cascade de l’azote et le changement d’utilisation des terres sont des problématiques sociétales liées aux changements globaux. Ce parcours est construit en lien avec ces problématiques. L’étudiant aura une formation axée sur le fonctionnement des systèmes écologiques en termes de flux de matière (notamment cycle du carbone et de l’azote) et  d’énergie, de réseaux trophiques, et fera le lien avec la biodiversité et avec l’étude de l’adaptation des plantes aux contraintes de l’environnement. Il s’agit ici de regarder les mécanismes à l’échelle des organismes, des communautés et des écosystèmes.

Pré-requis

La formation s’adresse aux étudiants ayant suivi un M1 dans le domaine de  l’écologie ou ayant déjà acquis les bases de l’écologie scientifiques.

Objectifs pédagogiques

L’étudiant pourra se spécialiser sur certains types d’écosystèmes (aquatiques ou continentaux avec des milieux plus ou moins gérés par l’homme) et développer des connaissances solides sur les techniques expérimentales récentes ainsi que sur les approches modélisatrices utilisées pour faire des prévisions.

En lien fort avec le fonctionnement des écosystèmes, l’ingénierie écologique  scientifique est une discipline finalisée en émergence. Elle se trouve au carrefour des avancées les plus récentes en matière de recherche en écologie, en hydrologie, en science du sol, afin de proposer des concepts nouveaux, de rationaliser les pratiques, d’améliorer les prédictions à long terme de la dynamique des écosystèmes sur lesquels intervient le gestionnaire et de proposer des méthodes validées de gestion des ressources naturelles et des services écosystémiques.

Désignés en anglais par l’expression ’ecosystem services’, ils regroupent les conditions et processus grâce auxquels les écosystèmes supportent et satisfont les besoins des hommes.

Débouchés

Suite à ce parcours les étudiants pourront postuler aux concours des différentes écoles doctorales françaises proposant des sujets de thèse en écologie fonctionnelle et ingénierie écologique. Ils intégreront les laboratoires de l’Inra, du CNRS, ou encore des universités françaises et étrangères.

A terme ces étudiants pourront postuler au concours nationaux de chercheurs et enseignants-chercheurs. Les étudiants de ce parcours pourront également postuler aux offres de doctorats proposées à l’étranger.

Laboratoires

  • Écologie, Systématique et Evolution (ESE),
  • Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris (iEES Paris),
  • Centre d’Écologie et de Sciences de la COnservation (CESCO).

Lieux d'enseignements

AgroParisTech
Université Paris-Sud
MNHN

Contacts

Stéphane BAZOT, stephane.bazot @ u-psud.fr
Thierry SPATARO, thierry.spataro @ agroparistech.fr