Le C2i niveau 1

Le C2i niveau 1 a été institué par la circulaire n° 2002-106 du 30 avril 2002 parue au B.O.EN n° 19 du 9 mai 2002.

il est aujourd'hui régi par la circulaire du 9 juin 2011 parue au B.O.EN n°28 du 14 juillet 2011.

Il atteste de « la maîtrise des compétences d'usage des technologies numériques permettant à l'étudiant d'être acteur de ses apprentissages en formation initiale à l'université et tout au long de la vie dans une perspective de responsabilité, d'autonomie et d'insertion professionnelle ». (circulaire du 9 juin 2011)

Depuis 2005, le C2i niveau 1 s'est généralisé dans toutes les universités françaises et à l’université Paris-Sud en particulier.

Des compétences numériques,
une culture numérique

Le C2i est inscrit dans une logique de compétences, compréhensibles pour le monde professionnel. Il existe plusieurs définitions de la notion de compétence. En aucun cas elle ne se réduit à l'usage d'outils. Elle peut être envisagée comme une « capacité à résoudre des problèmes de manière efficace dans un contexte donné » (Sandra Michel, 1993).  L'acquisition de compétences suppose à la fois la maîtrise de savoirs et d'aptitudes numériques, qui sont énoncés dans le document d'accompagnement national du C2i.

Au-delà des compétences utiles aujourd'hui, le C2i permet d'acquérir une véritable culture numérique pérenne, s'appuyant sur la compréhension des concepts fondamentaux du numérique : ce qui permet de s'adapter  à l'avenir à un environnement numérique rapidement évolutif.

Ainsi le référentiel national comporte un ensemble de domaines de compétences visant à attester d'un usage raisonné de l'informatique et d'Internet (pas seulement en tant qu'outils mais en comprenant leurs potentialités et en maîtrisant leur utilisation) et plus particulièrement :

  • l’organisation et la maintenance de base de son environnement numérique ;
  • la maîtrise d'un environnement numérique complexe en réseau (concernant ses données,  les logiciels locaux et les applications web)
  • la sauvegarde et la sécurisation de ses données ;
  • l'interopérabilité permettant l'échange de données numériques avec divers interlocuteurs ;
  • la capacité à s’adapter rapidement à de nouveaux environnements de travail numériques  (par exemple, à divers systèmes d'exploitation) ;
  • la maîtrise de son identité numérique (professionnelle, personnelle) et de sa vie privée  ;
  • le respect des droits et normes portant sur l’usage de l'informatique et internet.
  • la recherche documentaire (générale ou spécialisée) ;
  • la communication en ligne ;
  • la capacité à conduire des projets de travail collaboratif à distance…

Dans cet esprit, les enseignants du C2i de l'Université Paris-Sud ont défini collectivement des modalités communes de contrôle des connaissances, établi les documents détaillés des exigences, et adopté une forme d’évaluation originale, intermédiaire entre le Portfolio de compétences et la notation, et basée sur des activités permettant de vérifier une ou plusieurs compétences.

DeS outils de formation

En plus de la formation en présentiel assurée par des enseignants et des supports de cours disponibles sur la plateforme Dokéos, l’Université Paris-Sud offre à ses étudiants divers outils pour se préparer au C2i :

- une plateforme de positionnement (QCM) accessible sur internet et sur smartphone, permettant de se tester et de s’entraîner pour l’épreuve théorique du C2i (QCM théorique) ;

- les étudiants et personnels de l’université bénéficient des modules interactifs d'autoformation OnlineFormaPro, qui peuvent être intégrés à Dokeos.

Quels sont ses avantages ?

Le C2i® niveau 1 est bien plus qu’une formation aux seuls outils « bureautiques », ceux-ci représentant seulement environ 1/6e du C2i.  Il recouvre un vaste ensemble de concepts et d'usages du numérique, tant sur le poste de travail local qu'en réseau, en particulier sur le réseau Internet.

- il constitue une formation indispensable pour répondre aux exigences larges du travail universitaire : il est ainsi prioritairement proposé aux étudiants de Licence et notamment de L1

-il permet à l'étudiant de s'adapter à de nouveaux environnements de travail,

-au delà de la mention sur un CV des connaissances et compétences informatiques, qui est purement déclaratif, l'obtention du C2i constitue une preuve de celles-ci puisqu'il s'agit d'un certificat décerné à l'étudiant sous forme de diplôme, s'appuyant sur un référentiel national de compétences.

-en organisant les compétences du C2i au travers d’un référentiel commun à toutes les universités, la circulaire C2i du 4 août 2008 puis du 9 juin 2011 (publiée au BO n°28 du 14 juillet 2011) confère à ce certificat une validité nationale.

Toutes ces caractéristiques font que le C2i® est de plus en plus apprécié et reconnu en vue de l’insertion professionnelle. C’est pour cette raison qu’il peut utilement être proposé aussi aux étudiants de Licence professionnelle.

- au delà des études universitaires, le C2i est pertinent pour tous les aspects de la vie numérique, non seulement professionnelle mais aussi personnelle et citoyenne : le numérique étant aujourd'hui pervasif dans tous les aspects de la vie en société.

Comment l’obtenir ?

La certification comprend, pour chacun des 5 domaines du référentiel, 2 parties :

  • une épreuve théorique sous forme de QCM,
  • et une partie pratique organisée en une ou plusieurs activités.

Dans la logique de compétences, la validation de chacun des domaines est obligatoire pour obtenir la certification (pas de compensation entre les différents domaines du référentiel national).

La certification est proposée soit au cours d’une formation obligatoire ou optionnelle, soit en candidature libre quand une formation n’est pas encore mise en œuvre ou pour des étudiants inscrits dans un cursus ou niveau d’étude n’intégrant pas le C2i®.

Modalités de Contrôle des connaissances

Les contacts

Isabelle Ramade, chargée de mission C2i

isabelle.ramade @ u-psud.fr

Composantes : responsables C2i1 locaux

UFR de MédecineEmmanuel Durand (UFR médecine)emmanuel.durand [AT] u-psud.fr
UFR de Droit, Economie, GestionEmmanuel DUBOIS (UFR Droit-économie-gestion)emmanuel.dubois [AT] u-psud.fr
UFR de PharmacieAnnick SIMON (UFR pharmacie)annick.simon [AT] u-psud.fr
UFR de SciencesMichèle CHEVALIER (UFR Sciences)michele.chevalier [AT] u-psud.fr
UFR STAPSYves CALVEZ (UFR STAPS)yves.calvez [AT] u-psud.fr
IUT d'OrsayVéronique MORICEAU (IUT Orsay)veronique.moriceau [AT] u-psud.fr
IUT de SceauxRoland COTTON (IUT Sceaux)roland.cotton [AT] u-psud.fr
IUT de CachanPatrick RUIZ (IUT Cachan)patrick.ruiz [AT] u-psud.fr