Recruter un apprenti


Le guide de l'apprentissage à destination des entreprises.

Recruter un apprenti : une valeur ajoutée pour votre entreprise

Parce qu'ils ont choisi la voie de l'apprentissage, les apprentis sont particulièrement motivés par leur métier préparé en entreprise. Ce sont des jeunes sérieux et impliqués, qui bénéficient d'une formation de qualité et d'un encadrement spécifique, tant à l'université que sur leur lieu de travail.

Faire appel à un apprenti, c'est faire entrer "du sang neuf" dans l'entreprise pour donner un nouveau dynamisme à vos équipes. L'apprenti apporte les connaissances acquises en formation, que vos collaborateurs valorisent en tutorant les missions qui leurs seront confiées.

L'apprentissage est une formule de recrutement qui permet de prendre le temps de découvrir des talents et de les intégrer, de tester ses futures recrues, de s'assurer des collaborateurs qualifiés et opérationnels.
Titulaires d'un contrat de travail, les apprentis sont présents dans l'entreprise pour une période de un à trois ans et peuvent donc participer à de vrais projets de l'entreprise ou s'en voir confier une part de responsabilités.
Lors de l'embauche d'apprentis, l'entreprise bénéficie également d'exonérations fiscales et d'aides spécifiques.

Choisir l'apprentissage, c'est faire preuve de responsabilité sociale, participer à l'effort de formation des jeunes et favoriser leur insertion professionnelle.

Le contrat d'apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un CDD de type particulier (avec obligation de formation) d’une durée de 1 à 3 ans, assorti d’une période d’essai de 2 mois. Il peut également être conclu sous forme d’un
CDI1, avec une période d’apprentissage en début de CDI (régie selon mêmes modalités qu’un contrat d’apprentissage). Le contrat doit être signé au plus tôt 3 mois avant et au plus tard 3 mois après le début de la formation universitaire. L’apprenti travaille 35 h max /semaine (temps en entreprise + temps au centre de formation).

Le temps partiel est exclu. L’apprenti bénéficie des mêmes droits, obligations et avantages que l’ensemble des salariés de l’entreprise (convention collective, code du travail, congés payés...).

Contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation ?

Si le candidat a plus de 25 ans et est inscrit comme demandeur d’emploi, il est possible d’envisager un contrat de professionnalisation. Ses conditions (durée, rémunération du jeune, aides aux entreprises...) dépendent des accords de branche (se renseigner auprès de l’OPCA dont dépend l’entreprise).

Forme et durée : CDD de 6 à 12 mois ou CDI avec une action de professionnalisation de 6 à 12 mois (extensible à 24 mois sous certaines conditions). Attention : la formation ne peut pas commencer avant la signature du contrat de professionnalisation (contrairement au contrat d’apprentissage).

Les obligations pour l'entreprise

L’entreprise doit nommer parmi ses salariés un maître d’apprentissage dont le rôle est d’accueillir, d’accompagner, de guider et d’évaluer l’apprenti. Le maître d’apprentissage ne peut pas suivre plus de 2 apprentis simultanément.

Le salaire de l'apprenti

Le salaire de l’apprenti est sans charges sociales et est déterminé en pourcentage du SMIC (ou minimum conventionnel -SMC- pour les 21 ans et +). Il est versé tous les mois à compter de la date du début du contrat, que l’apprenti soit en entreprise ou à l’université.

Cas du secteur privé

 

 % du SMIC ou SMC

 1ère année

 2e année

 3e année

 - de 18 ans

 25%

 37%

53%

 18-20 ans

41%

 49%

 65%

 21 ans et +

 53%

61%

78%

 

Les aides et quotas à respecter

Voir le guide à télécharger ci-dessous

 

Télécharger le guide Apprentissage de l'entreprise privée